Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Respiration d’ancrage : se relaxer debout !
Respiration d'ancrage : se relaxer debout !
note des lecteurs
date et réactions
8 décembre 2008
Auteur de l'article
Laurence Roux-Fouillet, 95 articles (Sophrologue)

Laurence Roux-Fouillet

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
95
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Respiration d’ancrage : se relaxer debout !

Respiration d'ancrage : se relaxer debout !

La respiration d’encrage : une fois n’est pas coutume, voici une relaxation...debout. Histoire de l’utiliser n’importe où, et de préférence le matin (ou en fin de journée) pour se sentir "équilibré".

JPEG - 12.9 ko
Respiration d’ancrage : se relaxer debout et n’importe où !

Notez d’abord la position de détente debout :
- pieds parallèles, écartés de la largeur du bassin
- poids du corps réparti sur tout le pied, et plutôt vers les talons (pas exclusivement sur l’avant-pied ou les orteils, comme nous le faisons d’habitude)
- genoux souples (et non pas raides et verrouillés), jambes légèrement fléchies
- cuisses en tension "juste et suffisante"
- bassin basculé vers l’avant, pour effacer la cambrure et soulager les lombaires
- épaules relâchées, bas ballants...
- tête posée souplement sur le cou, sans raidir la nuque
- les yeux regardent l’horizon...

Si vous vous observez dans la journée, vous remarquerez que lorsqu’on attend, debout, le corps est raide et tendu comme un arc, appuyé sur les orteils (voir photo ci-dessus). Tout le contraire de ce qu’il faudrait faire.

La position debout, "en juste équilibre", consiste :
- à maintenir une tension suffisante dans le bas du corps (du bassin jusqu’aux pieds) pour ne pas tomber, sans pour autant trop solliciter les muscles des jambes, ni les articulations,
- et à laisser le haut du corps (de la tête à la taille) dans le plus de détente possible.
On peut ressentir cette position debout comme un équilibre "entre ciel et terre" : à la fois bien ancré, et bien léger.
Entraînez-vous lorsque vous patientez à la Poste, au supermarché... Cela permet d’attendre, sans trop de fatiguer. Sous peu, la deuxième partie (où l’on va introduire l’intérêt de la respiration)...

Une fois installé(e), la position de détente debout, concentrez-vous sur votre respiration.
Faites 5-6 respirations abdominales, mains sur le ventre (sans appuyer).
Puis imaginez, lorsque vous inspirez, que vous envoyez l’air en direction de votre tête.
Et quand vous expirez, pensez que vous envoyez votre souffle vers vos pieds.
Inspirez, l’air monte ; expirez, il descend. Continuez ensuite, pendant une minute.
Le point d’équilibre, c’est votre ventre. Depuis ce "centre", l’air se distribue, vers le haut, vers le bas. Il circule librement, sans contraintes, ni obstacles.
Quand il monte, vous ressentez de la légereté. Quand il redescend, vous ressentez de la force.
Alternez ces sensations : haut/bas, leger/fort... Sentez-vous équilibré, entre ces deux sensations qui se complètent.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Bien-être Relaxation