Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Passez les fêtes de fin d’année en bonne santé !
Passez les fêtes de fin d'année en bonne santé !
note des lecteurs
date et réactions
18 décembre 2008 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Passez les fêtes de fin d’année en bonne santé !

Passez les fêtes de fin d'année en bonne santé !

Durant le temps des fêtes, beaucoup d’entre nous trouvent qu’il est difficile de conserver les bonnes habitudes d’un mode de vie sain. Pourtant, celles-ci peuvent être la clé de fêtes réussies. Bambin Nature revient donc avec vous sur quelques conseils de base pour des fêtes en santé.

 

Evitez les virus hivernaux

Avec les fêtes de fin d’année, viennent bien souvent diverses épidémies : grippe, bronchiolite, gastro-entérite sont fréquemment les invitées indésirables du temps des fêtes.

La grippe touche, chaque hiver, des millions de personnes. Causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire, elle se répercute sur tout l’organisme, affaiblissant considérablement celui qui en est touché. Elle se caractérise par un certain nombre de symptômes qui se manifestent généralement pendant 4 à 5 jours : fièvre, frissons, courbatures généralisées, maux de tête et de gorge, écoulements nasaux, toux sèche, importante fatigue qui peut perdurer alors même que les autres symptômes ont disparu.

La bronchiolite est une inflammation des ramifications des bronches qui survient principalement chez l’enfant de moins de 2 ans. Cette infection, caractérisée par une obstruction des bronchioles, les tout petits conduits respiratoires des poumons, s’accompagne de sibilants, des sifflements bien caractéristiques qui se produisent lors de la respiration. Très contagieuse, la maladie débute toujours par un rhume avec une fièvre modérée.

La gastro-entérite est une infection inflammatoire du tube digestif. Les agents responsables de cette maladie sont des bactéries (comme les salmonelles) ou plus fréquemment des virus (tels que les rotavirus) qui se transmettent par contact ou ingestion de nourriture contaminée. Elle se traduit le plus souvent par une diarrhée aiguë qui peut s’accompagner de nausées, vomissements, douleurs abdominales et parfois de fièvre.

Dans la lutte contre les infections virales, l’adoption de mesures d’hygiène appropriées reste la meilleure arme. Se laver les mains régulièrement est la meilleure protection contre la transmission des virus. Le lavage des mains doit être systématique avant les repas et après être allé aux toilettes. Par ailleurs, il est également préférable d’éviter le contact de personnes infectées. Les personnes fragiles, notamment les très jeunes enfants, auront donc tout intérêt à éviter les lieux publics durant les périodes d’épidémies.

Rappelons que les personnes sensibles, telles que les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes âgées ou fragilisées doivent consulter un professionnel de santé dès l’apparition des premiers symptômes de ces différentes infections virales.

 

 

 

Où en sont les épidémies à une semaine de Noël ?

L’activité grippale est pour l’instant globalement basse en Europe, en légère progression dans quelques pays. En France, les indicateurs d’activité sanitaire relevés par les vigies du Réseau des Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe (GROP) sont en discrète hausse dans la plupart des régions de France métropolitaine. Les détections et isolements de virus grippaux restent pourtant sporadiques, sauf en Ile-de-France où une circulation un peu plus régulière s’est installée. Au Québec, l’activité grippale est encore considérée comme « sporadique ».

L’épidémie de bronchiolite à Virus Respiratoires Syncytiaux (VRS) [1] est maintenant très active dans toutes les régions françaises. Cette épidémie, en croissance rapide et d’intensité plutôt forte, reste toutefois dans des limites observées entre 2001 et 2007. L’épidémie semble avoir atteint son pic en Ile-de-France où les cas de bronchiolite en médecine de ville et les détections de VRS se sont stabilisés.

Les médecins du réseau Sentinelles considèrent encore comme « modérée à forte », l’activité de la gastro-entérite en France métropolitaine. Toutefois, selon eux, « le seuil épidémique pourrait être franchi d’ici 15 jours ».

 

 

En savoir plus sur… les moyens de protéger votre famille des virus de l’hiver.

 

 

Surveillez le contenu de votre assiette

Au cours de cette période mouvementée qui précède les fêtes, il est essentiel d’être tout particulièrement vigilant à ne pas négliger son alimentation. En effet, veiller à conserver un régime alimentaire suffisamment nutritif et sain peut vous prémunir d’une fatigue excessive ou d’une affection au moment des fêtes. Varier et équilibrer l’alimentation est la manière la plus simple d’améliorer ses défenses immunitaires, aussi l’apport de fruits et de légumes frais, gorgés de vitamines, doit être quotidien. Veillez à ne pas sauter de repas pour effectuer vos achats de dernière minute et prenez le temps de manger sans hâte.

Les aliments constituent un volet important des célébrations de fin d’année. En respectant quelques recommandations concernant leur salubrité, vous contribuerez à réduire le risque de maladies d’origine alimentaire et offrirez ainsi à votre famille et à vos amis des fêtes en santé :

* assurez-vous de la provenance et de la fraîcheur de vos produits, notamment des viandes, volailles, fruits de mer et poissons crus ;
* lavez fréquemment vos mains, les surfaces de contact ainsi que les ustensiles pour éviter la propagation des bactéries ;
* conservez séparément les aliments frais et les aliments cuits pour éviter toute contamination croisée ;
* afin de vous assurer de détruire les bactéries nocives, faites cuire les aliments jusqu’à ce qu’ils atteignent la température interne appropriée ;
* gardez les aliments froids à une température inférieure ou égale à 4° C et les aliments chauds à une température supérieure ou égale à 60° C, sous peine de voir les bactéries se multiplier rapidement ;
* consommez les restes conservés au réfrigérateur le plus tôt possible, idéalement dans les deux ou trois jours qui suivent.

 

En savoir plus sur… les règles à respecter lors de l’achat des produits à l’honneur lors des repas de fête.

Enfin, n’abusez pas des bonnes choses. Sachez profiter des délices des tables de fête avec modération. Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas que vous ne pouvez pas vous laisser aller à tous les plaisirs de la table, sous peine de complications, tant pour vous que pour le bébé et sachez donc éviter les pièges des repas de fête.

 

 

Modérez votre consommation d’alcool

Lever son verre, porter un toast durant les fêtes est une tradition. Toutefois, la féerie de Noël ne doit pas vous faire oublier que servir trop d’alcool ou boire démesurément peut causer problèmes de santé et accidents.

Sachez donc limiter votre consommation d’alcool en espaçant la consommation de boissons alcoolisées, en l’alternant notamment avec la prise de boissons non alcoolisées telles que des jus de fruits. Mangez pendant que vous buvez afin de ne pas rester l’estomac vide ; la nourriture dans votre estomac ralentira les effets de l’ivresse alcoolique.

Ne conduisez pas si vos facultés sont amoindries. Préférez alors un taxi, les transports en commun, la marche ou bien restez sur place. Pour éviter tout désagrément, vous pouvez aussi désigner, avant les festivités, un conducteur qui restera sobre.

Enfin, rappelez-vous que la consommation d’alcool est à proscrire totalement en cours de grossesse et lorsque vous allaitez.

 

 

 

Evitez le stress

Bien souvent, malgré nous, la période de joie et de féerie de Noël se transforme rapidement en période de bousculades et d’inquiétudes. Veillez à vous ménager malgré les bouleversements impliqués par les préparatifs des fêtes.

Si vous supportez mal la foule, évitez l’affluence des magasins en faisant vos courses sur Internet ou en prenant une journée de congés pour effectuer vos achats en semaine lorsque les boutiques sont moins bondées.

Par ailleurs, dormez suffisamment et évitez de consommer en excès caféine, alcool et tabac comme stimulant. Essayez de ne pas surcharger votre emploi du temps et n’ayez aucun scrupule à vous octroyer des moments de détente.

 

 

Sortez et bougez

Profitez des congés de fin d’année pour trouver le temps de vous aérez et de pratiquer une activité physique.

Pas question d’hiberner jusqu’au printemps sous prétexte qu’il fait froid ; au contraire, sachez vous adapter à la saison et pratiquer en famille ou entre amis des sports d’hiver. Ski, luge ou simple promenade, profitez de tout ce que Mère Nature a à vous offrir.

Si vous menez ordinairement une vie plutôt sédentaire, commencez toute activité physique en douceur et augmentez progressivement l’intensité de vos exercices. Au cours de vos activités, veillez à toujours assurer votre sécurité et celle des personnes qui vous accompagnent mais surtout prenez du plaisir !

Avec tout ça, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année !

 

Notes

[1] Le Virus Respiratoire Syncytial (VRS) cause une infection des poumons et des voies aériennes. Il est courant chez les nourrissons et les jeunes enfants qui, à l’âge de 3 ans, l’ont presque tous déjà contracté.

Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
(IP:xxx.xx9.116.59) le 20 décembre 2008 a 19H47
 (Visiteur)

Intéressant !

Le Noël avec des produits bio.

On doit pouvoir aussi passer un Noël à la végétarienne avec des carottes rapées ainsi qu’un bouillon de poule (un peu gras peut-être).

Oncle Sam

0 vote
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx8.210.8) le 21 décembre 2008 a 10H17
0 vote
par Pascal GILBERT (IP:xxx.xx2.12.166) le 21 décembre 2008 a 22H59
Pascal GILBERT (Visiteur)

A propos d’ail, il me revient que les médecins du Moyen-Age en mettaient dans les masques qui étaient supposés les protéger du "virus pesteux", ils le recommandaient aussi.

Avec le succès que l’on sait. :-)