Accueil du site
> Forme & Beauté > Conso
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Gros plan sur...Snö Bioflowers
Gros plan sur...Snö Bioflowers
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
20 octobre 2008
Auteur de l'article
La Gazette Cosmétique, 10 articles (Rédacteur)

La Gazette Cosmétique

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
10
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Gros plan sur...Snö Bioflowers

Gros plan sur...Snö Bioflowers
JPEG - 15.6 ko
Snö Bioflowers

Le shampoing douceur dans une main, le masque purifiant dans l’autre je quitte de ce pas le rayon beauté de mon supermarché pour aller essayer cette nouvelle marque de cosmétique bio à prix tout doux (4€50 les 75 ml de masque, 5€95 les 200 ml de shampoing). Un packaging attrayant qui donne le ton : direction la montagne, ses flocons, sa fräîcheur, son authenticité.

Gamme de cosmétique bio aux fleurs des montagnes Snö Bioflowers nous est proposée par Raphaëlle Monod-Sjöström, championne du monde de ski freestyle. La mauve, support transversal de la gamme, et les autres fleurs, camomille, prêle, gentiane, sont de ces fleurs cultivées en haute altitude, enrichie de l’humus amené par les coulées de neige, dont la capacité à traverser les rigueurs des hivers traduisent une vigueur telle que les actifs qu’ on en extrait sont d’une extrême efficacité - 1 à 2% suffisent pour obtenir l’effet voulu (Source : Les Echos). De plus la marque s’engage pour la sauvegarde des Alpes et adhère à la fondation 1% For the Planet : 1% de la marge est prélevée pour soutenir les plantes de montagne.

Tout avait bien commencé...Direction la salle de bain pour un petit rituel de soins. Le masque d’abord...forte odeur d’amande mais application agréable - attention au temps de pose : pas plus de 10 minutes auquel cas çà tire vraiment et vous risquez quelques rougeurs -3002574562 au final la peau semble nette et fraîche...le shampoing s’utilise très facilement, la viscosité est suffisament dosée, la mousse aussi, les cheveux sont bien nettoyés, légers, pas plus emmêlés qu’avec un shampoing classique...le prochain coup de coeur de la gazette pointait son nez et pourtant...

Tout avait trop bien commencé...Un coup d’oeil plus détaillé à la composition des formules et l’on constate que la mauve, vecteur identitaire de la gamme, n’est pas le premier extrait végétal formulé, loin de là...Snö Bioflowers est dans un créneau grande distribution et je ne m’arrêterai pas çà, le coût formule est la contrainte n°1 et l’extrait de mauve sûrement pas bon marché, de plus d’après la créatrice 1 à 2% suffisent... Mais la communication est néanmoins à revoir, en tout cas pour ces 2 produits :

  • le shDsc02653ampoing à la verveine et à la mauve : la verveine, pas plus dosée que le parfum, est une verveine exotique originaire d’Asie. La famille des lauraceae dont elle est issue n’est pas répertoriée dans la flore des Alpes. Le 1er ingrédient végétal de la formule est une eau florale de menthe poivrée, mentha piperita, espèce répértoriée dans la flore des Alpes  : pourquoi ne pas y faire référence ? ce n’est pas vendeur ? Pourquoi ne pas revoir l’intitulé en "Shampoing douceur tonifiant, mauve et menthe poivrée" ?
  • le masque aux trois argiles et à l’huile millepertuis : l’huile de millepertuis est listée derrière la lavande, le beurre de karité et l’amande douce - y lire "riche en huile de millepertuis" devient un peu mensonger, et l’aura des fleurs de montagne est loin...les extraits de mauve et d’ortie se perdent au milieu des conservateurs...

Je n’ai pas eu le loisir d’essayer les autres produits de la gamme mais l’esprit a de fortes chances d’être le même et pour moi il y a un vrai problème de cohérence : les intitulés Produit ne sont pas en phase avec les formules et c’est d’ autant plus dommage que la cosmétique bio gagne à se différencier en étant vraiment transparente. J’invite Snö Bioflowers à clarifier leur argumentaire : fleurs des montagnes, fleurs des Alpes ? Pour ma part je ne ferai pas du tout référence aux Alpes pour ne pas perdre le consommateur...

Il serait également bon de revoir soit les argumentaires Produit soit la répartition des ingrédients dans la formule, quite à revoir le prix, pourquoi pas d’ailleurs ? La galénique justifierait un positionnement en parapharmacie...La cohérence de Snöbioflowers se trouve peut être dans un meilleur positionnement Produit...

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté