Accueil du site
> Femmes & Grossesses > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une prise en charge de l’IVG à 100% ?
Une prise en charge de l'IVG à 100% ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 septembre 2012 | 13 commentaires
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une prise en charge de l’IVG à 100% ?

Une prise en charge de l'IVG à 100% ?

La nouvelle a été relayée par le quotidien Les Echos en date du 27 octobre dernier, qui a eu vent d’une décision du gouvernement : Les interruptions volontaires de grossesse (IVG), actuellement remboursées à 70 ou 80%, devraient bientôt être prises en charge à 100% par l’Assurance maladie. La mesure, promise par François Hollande durant sa campagne, ferait en effet l’objet d’une inscription dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, présenté le 1er octobre prochain.

L’IVG sera-t-elle bientôt remboursée intégralement ? C’est ce que suggère le quotidien Les Echos, dans son édition du 27 octobre, qui annonce en outre que Marisol Touraine va probablement en faire l’annonce dans les prochains jours. Une chose semble assurée : La mesure devrait faire partie intégrante du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013, qui sera présenté le 1er octobre prochain. Selon la méthode, et à l’heure actuelle, une interruption volontaire de grossesse coûte de 190 à 450 euros (remboursés à hauteur de 70 ou 80%).
 
Si le Planning Familial se félicite du projet en voie d’aboutir, il rappelle également un autre problème peu mis en avant : Actuellement, trop peu de lieux proposent une IVG, « notamment en raison de la faible rémunération des professionnels de santé la pratiquant ». Marine-Pierre Martinet, porte-parole de l’organisme, jure pourtant que « les centres IVG sont d’une importance capitale pour les femmes de plus en plus précarisées ». Et de rappeler qu’« un centre IVG pour chaque hôpital » était également une promesse de campagne du candidat Hollande.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Ivg
Commentaires
3 votes
par Bois-Guisbert (IP:xxx.xx8.180.233) le 29 septembre 2012 a 09H45
Bois-Guisbert (Visiteur)

La gauche, c’est vraiment le pourrissement de la société par tous les bouts. On peut se demander si le but n’est pas, pour une part, de faire que les substitution de populations se produisent aussi par la natalité.

P.S. - Il serait malvenu de me traiter d’intégriste catholique : je suis agnostique.

1 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 29 septembre 2012 a 17H41
 (Visiteur)

Vous avez pourtant le même discours.

Et parler de "pourrissement de la natalité" alors que nous sommes le pays européen avec le plus fort taux de natalité, c’est un peu étrange.

Je soutiens ce projet de santé publique. Merci à la gauche de soutenir les libertés humaines.

1 vote
par Bois-Guisbert (IP:xxx.xx7.145.26) le 29 septembre 2012 a 22H47
Bois-Guisbert (Visiteur)

"nous sommes le pays européen avec le plus fort taux de natalité, c’est un peu étrange."

Vous n’avez pas lu mon intervention jusqu’au bout - pourtant elle était bien courte . Ou vous n’avez pas compris...

Rediffusion : "On peut se demander si le but n’est pas, pour une part, de faire que les substitutions de populations se produisent aussi par la natalité."

0 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 30 septembre 2012 a 03H26
 (Visiteur)

@ Bois-Guisbert

Bien sûr que je l’ai lu jusqu’au bout. Et alors ? Ce sont des "Français" qui sont pris en compte dans la statistique.

Et ce que vous déblatérez ne veut rien dire, sans statistiques précises. Et je ne vois toujours pas le problème, d’ailleurs : Il y a des immigrés, oui et ? Ils ont toujours participé à "l’effort de guerre", et ça ne date pas d’aujourd’hui. Mais ils ne sont pas les seuls, loin de là.

Il n’ y a que les nationalistes hébétés dans votre genre qui ne comprennent pas que l’immigration est un phénomène qui date depuis des siècles. Vous croyez que Charles Martel a "purifié le sang" quand il a repoussé les arabes de Poitiers ? Vous croyez qu’il n’y a que des Français purs souches en PACA, que ça ne s’est pas mélangé aux Italiens ? Vous croyez que les Basques sont pures souches aussi ? Les bretons ? Les Alsaciens ? Sans oublier la "libre circulation" provenant des colonies asiatiques...

Bref, si c’est tout ce que vous avez comme "argument" ("ouin ouin la natalité des immigrés est plus forte que la notre ouin ouin" - trololol, où elles sont vos statistiques ?) contre l’IVG, le planning familial peut se reposer sur ses deux oreilles, il n’a rien à craindre de vous.

0 vote
par Bois-Guisbert (IP:xxx.xx7.226.172) le 30 septembre 2012 a 11H46
Bois-Guisbert (Visiteur)

"Il n’ y a que les nationalistes hébétés dans votre genre qui ne comprennent pas que l’immigration est un phénomène qui date depuis des siècles."

Jamais dans les proportions actuelles, jamais avec des populations qui n’ont pas été phagocytées par celles qui étaient déjà là, jamais dans un pays aussi peuplé qu’actuellement, et jamais de façon numériquement importante avant le quatrième quart du XIXe siècle*.

" Vous croyez que Charles Martel a "purifié le sang"..."

Ce n’est pas une question de sang, mais de psychologie communautaire et de structures mentales. De ce point de vue, les immigrés issus du tiers monde, n’ont pas vocation à devenir Français au sens de l’appartenance exclusive, ils implantent leur tiers monde dans des enclaves de sous-développement comme on en observe à Clichy-sous-Bois, à Mantes-la-Jolie, à Denain, à Roubaix, dans les 2e et 3e arrondissements de Marseille, à Vénissieux, à Grenoble bien évidemment, à Grigny, aux Minguettes...

"...le planning familial peut se reposer sur ses deux oreilles, il n’a rien à craindre de vous."

Mon intention n’est pas de menacer le planning familial, mais de souligner le rôle de la gauche dans la décadence individualiste de nos sociétés.

* Sur ce dernier point, votre catéchisme n’est pas à jour.

0 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 30 septembre 2012 a 18H54
 (Visiteur)

"(...) jamais avec des populations qui n’ont pas été phagocytées par celles qui étaient déjà là, jamais dans un pays aussi peuplé qu’actuellement, (...)"

"Phagocytage" hein ? Vous pensez sincèrement que c’est avec ce terme fortement connoté qu’on va vous prendre au sérieux ?

"Ce n’est pas une question de sang, mais de psychologie communautaire et de structures mentales."

Gnéh ?

Les communautés ont toujours existé, ce n’est pas nouveau. Elles ont toujours su évoluer ensemble. Et je ne vois pas le rapport avec les "structures mentales". Terme fumeux qui ne veut pas dire grand chose pour le débat qui nous occupe... Ca ne perturbe, au fond, que les ultras...

"Mon intention n’est pas de menacer le planning familial, mais de souligner le rôle de la gauche dans la décadence individualiste de nos sociétés."

Merci énormément de nous sortir le mot "décadence". La morale hein ? Il n’y a rien de plus subjectif que de parler de "décadence", ce qui va certainement embêté notre ami TZ qui, en dessous, a revendiqué toute "l’objectivité" de l’argument de la "vie" pourtant repris dans le catéchisme de l’église catho.

Ce qui explique par ailleurs vos larmoiements sur l’immigration. Au fait, j’attends toujours vos statistiques concernant la natalité et la soi disant "remplacement par le sang".

Merci à vous, donc, de décrédibiliser les anti-ivg, rien ne vaut un témoignage venant d’eux mêmes pour soutenir vos libertés, dont nous avons définitivement besoin de rappeler sans cesse, au risque que si nous le faisons pas, de voir le retour du fascisme religieux.

0 vote
par Bois-Guisbert (IP:xxx.xx7.143.159) le 1er octobre 2012 a 08H22
Bois-Guisbert (Visiteur)

"Merci énormément de nous sortir le mot "décadence". La morale hein ?"

Non, mon petit ami, pas la morale, mais la répugnance face au triomphe du "J’ai envie, donc j’ai le droit" dans tout les domaines de la vie de ce qui n’est plus une société, mais un conglomérat d’individus indifférents à tout ce qui ne gravitent pas autour de leur petite personne.

"Merci à vous, donc, de décrédibiliser les anti-ivg, rien ne vaut un témoignage venant d’eux mêmes pour soutenir vos libertés..."

Accrochez-vous bien à elles, parce que dans le contexte actuel, il y en a désormais qui prennent la liberté de buter pour un regard de travers.

0 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 1er octobre 2012 a 17H04
 (Visiteur)

Bois-guibert, vous voulez vraiment que vous sorte la définition du mot "décadence" ou bien ?

On ne peut pas nier, comme vous le faîtes, que le mot "décadence" n’a strictement aucun rapport avec la morale alors que précisément la décadence est un "État de ce qui commence à se dégrader et évolue progressivement vers sa fin ou sa ruine".

Et qu’est ce qui a l’air de se "dégrader", selon vous ? Je ne vois pas trop ce qui a d’autre de "décadent" dans l’IVG si ce n’est le rejet de principes religieux trouvant son origine dans une église à la ramasse sur tous les sujets ou presque :-))

0 vote
par Bois-Guisbert (IP:xxx.xx7.26.41) le 1er octobre 2012 a 17H52
Bois-Guisbert (Visiteur)

"On ne peut pas nier, comme vous le faîtes, que le mot "décadence" n’a strictement aucun rapport avec la morale alors que précisément la décadence est un "État de ce qui commence à se dégrader et évolue progressivement vers sa fin ou sa ruine"."

La société en est là, pour les raisons que j’ai dites : le " triomphe du "J’ai envie, donc j’ai le droit" dans tous les domaines de la vie de ce qui n’est plus une société, mais un conglomérat d’individus indifférents à tout ce qui ne gravitent pas autour de leur petite personne."

Même Tariq Ramadan s’en est avisé, qui propose l’Islam pour remettre de l’ordre dans la cité : « La résistance à cet Occident sécularisé, marchand, inculte, la seule résistance organisée provient de l’Islam, qui est d’une certaine façon inassimilable. Cette résistance constitue peut-être une chance pour l’humanité face au polythéisme d’aujourd’hui qui est l’argent, le pouvoir, la technique, le sexe, la violence, le bruit, la négation astucieuse ou brutale de toute spiritualité. »

"Et qu’est ce qui a l’air de se "dégrader", selon vous ? Je ne vois pas trop ce qui a d’autre de "décadent" dans l’IVG..."

L’avortement participe de la dégradation sociétale globale, tout en étant plus grave que d’autres de ses éléments, puisqu’il tue une (future) personne innocente. Et, on trouve déjà des scientifiques partisans de l’avortement post-natal, qui posent pertinemment le problème : "Quelle différence y a-t-il entre un foetus et un nouveau-né ? Ce ne sont tous deux que des personnes potentielles."*

Pompidou avait dit un jour "Quand on a dépassé les bornes, il n’y a plus de limites", et bien là, les défenseurs de l’infanticide sont dans le hors-limites, un peu plus que d’autres, mais rien de plus.

"si ce n’est le rejet de principes religieux trouvant son origine dans une église à la ramasse sur tous les sujets ou presque."

C’est pas forcément une bonne chose, mais comme elle est, elle aussi, en pleine décadence, par oecuménisme interposé, cela n’a plus guère d’importance.

* http://jme.bmj.com/content/early/20...

1 vote
par denzo (IP:xxx.xx9.150.51) le 29 septembre 2012 a 18H49
denzo (Visiteur)

Gratuité de l’IVG ? à quoi cela sert-il puisque aujourd’hui même et malgré tous les moyens de contraception dont certains sont gratuits et par dessus tout le tapage médiatique sur la contraception, RIEN n’y fait il y a TOUJOURS autant d’IVG !

Pourtant l’IVG n’a jamais été prôné comme étant un moyen de contraception ... Je crains qu’à force de continuer à déresponsabiliser les Françaises( et accessoirement les garçons), on ne soit tombé sur la tête et l’on rende le système pervers...

1 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 29 septembre 2012 a 19H33
 (Visiteur)

"Pourtant l’IVG n’a jamais été prôné comme étant un moyen de contraception"

Je ne vois pas le problème là dedans. Vous le dîtes vous même : il y a des moyens de contraception gratuits. Pourquoi pas l’IVG ?

Elle a le mérite d’être efficace à 100%, contrairement aux autres moyens de contraception, même gratuit, même payant.

1 vote
par TZ (IP:xxx.xx2.200.23) le 30 septembre 2012 a 09H40
TZ (Visiteur)

Ce que veut certainement dire Denzo, c’est qu’un avortement reste la destruction d’une vie, quoiqu’on en dise, et en restant au-delà des idéologies.

Il est étonnant qu’à notre époque, et avec tous les moyens de contraception (= absence de conception), on ait encore autant d’avortements. C’est à croire qu’en plus de l’irrespect pour la vie, un majorité n’a pas non plus compris l’intérêt de se protéger.

Mais cela va bien avec notre époque, où l’irresponsabilité est érigée en vertu.

0 vote
(IP:xxx.xx6.224.68) le 30 septembre 2012 a 18H36
 (Visiteur)

@TZ

Tuer des moustiques est la destruction d’une "vie", marcher sur de l’herbe, cueillir des fleurs, arracher des feuilles d’un arbre, manger du veau ou du cheval tout pareil, utiliser des antibiotiques est un véritable génocide bactériologique...

"Ce que veut certainement dire Denzo, c’est qu’un avortement reste la destruction d’une vie, quoiqu’on en dise, et en restant au-delà des idéologies."

Au delà de "toute idéologie" hein ? Il s’agit pourtant d’un "argument" très très religieux. Qu’est ce qui vous fait dire que l’embryon, tas de cellules potentiellement plus dangereux qu’un moustique pour la mère, vaut plus que le-dit moustique ?

Si je devais uniquement me baser sur cet argument, je devrais me laisser tuer par les microbes, les bactéries, et je ne devrais plus me nourrir ?

Vous ne faîtes que reprendre ce discours chrétien profondément ancré encore dans notre "culture", et se revendiquer "objectif" (sic) n’y changera rien.