Accueil du site
> Dossiers > Les troubles sexuels
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Retrouver sa sexualité après la naissance de bébé
Retrouver sa sexualité après la naissance de bébé
note des lecteurs
date et réactions
27 mai 2009 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Retrouver sa sexualité après la naissance de bébé

Retrouver sa sexualité après la naissance de bébé

Retrouver une vie sexuelle normale après la naissance de son enfant peut s’avérer long et parfois douloureux. L’expérience de la grossesse et de l’accouchement modifie profondément le corps de la femme, mais également les relations avec son partenaire.

Une récente enquête réalisée auprès de femmes, juste après la naissance de leur enfant, suggère qu’il y a un manque regrettable de conseils et d’informations sur le sujet [1]. Parler de sexe semble tabou, même si la présence de bébé est pourtant là pour attester que le fruit défendu a été consommé.

Bambin Nature vous explique donc pourquoi le retour à cet acte naturel peut parfois être délicat et vous suggère quelques moyens de rallumer la flamme et pourquoi pas, relancer un autre bambin dans la foulée !

Les causes physiques

  • La douleur
On ne va pas mentir sur ce chapitre, mettre au monde un enfant peut être douloureux, mais ce n’est pas vraiment un scoop. Même sans complications particulières lors de l’accouchement, c’est-à-dire sans épisiotomie ou césarienne, douleurs et inconfort persisteront pendant au moins 10 jours [2].
Généralement, les médecins recommandent d’attendre 4 à 6 semaines avant de reprendre une activité sexuelle. Ce temps est nécessaire pour permettre au col de l’utérus de se refermer, aux saignements de s’arrêter et aux blessures de cicatriser [3].
Mais bien sûr, Dame Nature, dans son injustice, a fait le corps de chacune différent. Il faut donc savoir respecter son propre rythme et se lancer quand on le sent : certaines récupèrent en deux semaines quand d’autres auront besoin de plusieurs mois pour se rétablir totalement.
  • La fatigue
C’est une conséquence normale de la nouvelle activité de maman à temps plein. Il est difficile d’imaginer être une amante enthousiaste après avoir passé 24 heures à s’occuper d’un bébé affamé et nauséabond.
Cela ne veut pas dire pour autant que votre vie sexuelle est terminée. Il faut être patiente et se laisser le temps de trouver son nouveau rythme de vie, mais aussi ne pas hésiter à en parler à son partenaire afin de répartir les tâches de manière à ce que chacun ne soit pas trop épuisé.
Baby-sitter, grand-parents ou amis, il ne faut pas non plus hésiter à demander de l’aide car laisser son bébé pour quelques heures, même s’il est très jeune, ne fait pas de vous un mauvais parent.
  • Les hormones
Après l’accouchement, les taux d’hormones sexuelles, œstrogènes et progestérones, chutent brutalement, avec pour conséquence, entre autre, une baisse de la libido. De plus, beaucoup de femmes rencontrent des problèmes de sécheresse vaginale, pendant plusieurs mois, mais cela peut facilement se régler à l’aide d’un lubrifiant approprié.
 

Les causes psychologiques

  • Son corps a changé... à nouveau
Les premiers mois après la naissance sont éprouvants pour l’égo. Le poids pris durant la grossesse persiste après l’accouchement. De plus, le fait de passer ses journées avec son bambin ne pousse pas à la coquetterie : à quoi bon la mise en pli ou les vêtements sexy pour traîner dans un environnent de couches, lait et vomi.
Ne pas se sentir attirante est un facteur important de la baisse de libido. La solution est de se ménager du temps pour soi. Faire du shopping ou s’autoriser des moments romantiques avec son chéri peuvent aider à retrouver son sex-appeal.
De plus, s’adonner à une activité physique régulière, associée à une alimentation saine et équilibrée sont également importants pour retrouver ses formes et son tonus de pré-grossesse en douceur.
  • Le bébé, rien que le bébé
Il est normal que, durant les premières semaines, bambin accapare toute l’attention et que les mamans aient parfois tendance à ne plus s’en décrocher. Mais il est important pour la santé du couple que votre vie retrouve rapidement un équilibre entre vie sociale et ce nouveau rôle de mère.
Il ne faut pas s’obstiner à refuser toute activité qui n’inclut pas bébé, mais s’autoriser des moments privilégiés avec son compagnon ou des amis. Si la vie du couple ne tourne qu’autour de l’enfant, il y a un risque de perdre l’intérêt porté l’un pour l’autre.
  • La dépression postnatale
Qu’elle se produise chez la femme ou l’homme (papa peut également en souffrir !), elle peut être également la cause de l’absence d’appétit sexuel. Fatigue extrême, pleurs fréquents, inaptitude à gérer et grosse baisse de moral... si ces symptômes persistent, il est absolument nécessaire d’en parler à son médecin.
En savoir plus sur... la dépression postnatale.
  • Se réapproprier son corps
Beaucoup de femmes ressentent des difficultés à être touchées par leur partenaire après être passées entre les mains des sages-femmes, des docteurs, des infirmières... au moment de l’accouchement. Les parties intimes de leur corps ne le sont plus vraiment et le fait d’éprouver de la gène lors des premiers contacts est normal. Cette sensation diminue peu à peu.
De plus, avec l’allaitement, les seins, en plus d’être tendus et gorgés de lait, sont devenus la propriété de bébé. Difficile, dans ces conditions, de les partager avec son partenaire, on a plutôt tendance à vouloir les laisser se reposer...

Comment retrouver sa vie sexuelle ?

La règle d’or est de ne surtout pas presser les choses : une expérience inconfortable ne fera qu’augmenter l’appréhension et retardera le retour à une vie sexuelle épanouie. Il faut donc prendre son temps et ne pas hésiter à parler de ses douleurs et de ses doutes avec son partenaire.
Les câlins, les massages, les caresses sont des moyens de reprendre contact en douceur et progressivement. Relations intimes ne riment pas obligatoirement avec relations sexuelles. Et quand vous vous sentez prêts à sauter le pas, l’imagination est de mise : essayez de nouvelles positions jusqu’à trouver la plus confortable.

Est-ce pareil après ?

Suite au passage de l’enfant, surtout après plusieurs grossesses, les muscles du vagin perdent de leur tonus. Il peut en résulter une baisse des frictions sur les parois vaginales lors des rapports, et donc une diminution du plaisir.

Mais il existe une petite gymnastique, appelée exercice de Kegel, permettant de retonifier ces muscles : il suffit tout simplement de contracter les muscles pelviens, comme si vous arrêtiez l’écoulement d’urine durant 10 secondes et de relâcher pendant 10 secondes. Renouvelez la manœuvre 10 fois au moins 3 fois par jour et vous retrouverez rapidement le vagin musclé et tonique de votre virginité [4].

La reprise de la contraception

Pour ceux qui n’ont pas envie de se relancer dans l’aventure bambin tout de suite, il faut y penser, car les femmes qui allaitent auront la première ovulation 6 semaines après l’accouchement et celles qui n’allaitent pas, 3 semaines après. Et le temps file avec un bébé à la maison ! 

Parmi les nombreuses méthodes de contraception disponibles, la pilule, le patch ou l’anneau contraceptifs peuvent avoir des effets secondaires sur l’allaitement. Reste donc les méthodes naturelles, la micropilule, les méthodes barrières (spermicides, préservatifs...), le stérilet et les contraceptifs injectables [5] : une large gamme de produits que vous devrez choisir avec l’aide de votre médecin. 

En guise de conclusion

Les clefs de la réussite sont de ne pas forcer les choses et de prendre son temps, d’avoir une alimentation équilibrée et d’exercer une activité physique douce et régulière, de s’accorder du temps pour soi et pour son couple et surtout de ne pas avoir peur d’évoquer le sujet avec son partenaire.

L’arrivée d’un enfant à la maison nécessite de nombreuses mises au point et réorganisations qui peuvent prendre du temps. Mais une fois ces premiers temps difficiles passés, les liens du couple sont renforcés et une nouvelle complicité, plus profonde, se développe permettant de profiter de relations sexuelles plus épanouies. Alors, en attendant d’atteindre ce stade idyllique de la vie de couple, armez-vous de patience et de courage ! 
Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits

SOURCES

  • [1] « Management of postpartum loss of libido » par Henrietta Hughes dans The journal of family health care volume 18, issue 4 de 2008, pp.123-125

    [2] « Banish post-baby blues : all the advice, support and encouragement you need to cope with post-natal depression » par Anne-Marie Sapsted aux éditions Thorsons Pub

    [3] « Sex after pregnancy : let your body set the pace » par le personnel de Mayo Clinic, 30 mai 2008

    [4] « Sex after pregnancy : let your body set the pace » par le personnel de Mayo Clinic, 30 mai 2008

    [5] « Contraception après la naissance » par le Service d’Information en Contraception et Sexualité du Québec (SICSQ)

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par SEVERINE (IP:xxx.xx2.155.20) le 21 février 2010 a 10H27
SEVERINE (Visiteur)

cet article est bien expliqué, cependant il est difficile de retrouver sa sexualite apres son premier enfant. Ma fille a maintenant 10 mois et je n’arrive plus a avoir des relations avec mon conjoint, cela nuit a mon couple et a mon partenaire. Mon couple va vraiment mal je me sens tout le temps tres fatiguée et je repousse mon partenaire je ne sais plus quoi faire pour sauver mon couple qui est au bord de la separation. je veut remedier a cette situation que dois- je faire ? svp AIDER MOI

0 vote
par Anonyme (IP:xxx.xx2.208.178) le 18 mars 2010 a 19H46
Anonyme (Visiteur)

Bonjour,

Je comprends tout a fait ta douleur, nous avons egalement ce probleme. J’ai l’impression que nos activites reprennent quand meme malgre tout. En fait, dans notre relation,j’ai l’impression que c’etait mutuelle pendant un long moment. Je ne rejecte jamais mon mari car c’est assez qu’il vienne vers moi. J’ai l’impression que ca ete difficile pour lui de me voir passer de femme a maman. Il est tres important pour un couple de continuer a avoir des rapports, sinon la separation est tres probable. Quand je n’ai pas de rapports avec mon mari, je n’ai pas de patience avec lui et on se dispute plus facilement. J’essais de prendre du temps pour moi , et de faire attention a moi meme : mettre ma creme, faire du sport, acheter des nouveaux sous-vetements.... A la fois, quand je suis seule avec lui, j ’essais de me comporter plus en femme que maman. ca aide. Aussi, j’essais de me rappeler nos momements lorsque nous etions un couple sans enfants, et ces moments me manquent.