Accueil du site
> Femmes & Grossesses
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Profession : Sage-femme à l’AP-HP
Profession : Sage-femme à l'AP-HP
note des lecteurs
date et réactions
10 mai 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Profession : Sage-femme à l’AP-HP

Profession : Sage-femme à l'AP-HP

La Journée internationale de la sage-femme qui a eu lieu le jeudi 5 mai, offre l’occasion de mettre à l’honneur celles dont on dit souvent banalement qu’elles exercent le plus beau métier du monde : les sages-femmes. Il s’agit de leur rendre hommage, mais aussi de souligner l’importance de leur présence auprès des femmes, partout dans le monde. 3 questions à Noëlle Dacheux, cadre supérieur sage-femme à l’hôpital Louis-Mourier (Assistance publique-hôpitaux de Paris) à Colombes dans les Hauts de Seine.

Qu’est-ce qui fait, selon vous, la spécificité de votre métier ?

La sage-femme accompagne la femme dans un événement exceptionnel de sa vie. Un moment magique. Notre rôle est immense, puisqu’il s’agit de faire de ce moment le plus réussi possible. C’est un instant unique qu’on ne peut pas rattraper. Toutes les femmes se souviennent de leur accouchement dans ses moindres détails. Mais au-delà de l’accouchement, c’est tout l’accompagnement de la femme auquel se consacre la sage-femme : la déclaration de grossesse, les consultations de suivi (y compris pour les grossesses pathologiques), l’accouchement en lui-même, les suites de couches…

A quoi reconnait-on les qualités professionnelles de la sage-femme ?

Si elle est indispensable, la technicité (la profession de sage-femme est une profession médicale, qui nécessite cinq années d’études dont une année de médecine) ne suffit pas. Lors de son accouchement, lorsque la sage-femme se trouve auprès de la future maman, elle doit donner le sentiment que cet accouchement représente le seul de sa garde ou le premier, et que cette patiente est la plus importante pour elle. A chaque étape, la sage-femme doit joindre à ses compétences et à son savoir-faire des gestes ou des regards qui rassurent et apaisent et ce, que les circonstances soient bonnes ou mauvaises.

Certaines futures mamans se plaignent d’une surmédicalisation de la naissance, qu’en pensez-vous ?

Qu’au sein des maternités de l’AP-HP, la sage-femme a pleinement sa place. C’est notre spécificité hospitalière. Tout au long de sa grossesse, chaque patiente peut choisir de bénéficier du suivi de proximité d’une sage-femme. Lors de l’accouchement, si aucune complication ne se présente, la sage-femme accompagnera la future maman jusqu’à la naissance du bébé sans que cela nécessite la présence du médecin. Il faut rappeler aussi qu’à l’AP-HP la présence des infirmières dans les maternités permet à la sage-femme d’être totalement dans son rôle.

Propos recueillis par Laure-Emmanuelle Legall
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Accouchement Sage-femme