Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Prévenir l’obésité infantile in utero
Prévenir l'obésité infantile in utero
note des lecteurs
date et réactions
23 juillet 2012
Auteur de l'article
Fondation Louis Bonduelle, 53 articles (Association)

Fondation Louis Bonduelle

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
53
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Prévenir l’obésité infantile in utero

Prévenir l'obésité infantile in utero

Cette étude des chercheurs de l’Université de Californie suggère l’importance d’axer la prévention de l’obésité infantile autour de la grossesse.

 
Aux US, 10 % des enfants en âge préscolaire sont obèses et le resteront pour la plupart toute leur vie malgré les prises en charge.
 
Les auteurs de l’étude souhaitent sensibiliser les professionnels de santé, praticiens en santé maternelle et infantile, pouvoirs publics sur une nouvelle approche de prévention qui démarrerait dès la grossesse, voire même avant.
 
En effet, le surpoids des parents reste le facteur prédicateur majeur de l’obésité infantile.De plus l’obésité maternelle perturbe l'homéostasie du glucose, la sensibilité à l'insuline, la synthèse des acides aminés et le métabolisme des graisses, augmentant ainsi le risque d’obésité et de co-morbidité pour le nouveau-né. Enfin, un gain de poids excessif au cours de la grossesse, mais aussi un poids de naissance trop faible ou trop élevé, sont également des facteurs aggravants.
 
Les auteurs de l’étude suggèrent donc d’axer la prévention sur un poids de santé pour la mère pendant la grossesse et pour l’enfant à la naissance et dans les premiers mois de sa vie.
 


Les Nutritionnistes de la Fondation Louis Bonduelle Article d'origine sur www.fondation-louisbonduelle.org

SOURCES

  • Childhood Obesity June 2012 | Volume 8, Number 3 DOI: 10.1089/chi.2012.0004 Next Steps in Obesity Prevention: Altering Early Life Systems To Support Healthy Parents, Infants, and Toddlers.”
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté