Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Précautions à prendre par les futures mamans en cas de toxi-infections alimentaires
Précautions à prendre par les futures mamans en cas de toxi-infections alimentaires
note des lecteurs
date et réactions
27 juin 2012
Auteur de l'article
Eva diététicienne, 19 articles (Diététicienne)

Eva diététicienne

Diététicienne
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
19
nombre de commentaires
0
nombre de votes
13

Précautions à prendre par les futures mamans en cas de toxi-infections alimentaires

Précautions à prendre par les futures mamans en cas de toxi-infections alimentaires

La Toxoplasmose 

Cette maladie est transmise par un parasite toxoplasma gondii, largement répandu dans le règne animal ; le chat est un hôte privilégié, qui le dissémine dans le milieu extérieur. 

Le parasite peut contaminer la terre donc l’eau, les légumes... ou être ingéré par les herbivores où il s’enkyste dans les muscles squelettiques ; 

L’homme s’infecte en mangeant de la viande mal cuite (les kystes sont détruits par la chaleur), des crudités mal lavés, ou par contact direct avec des chats. 

 

La toxoplasmose est grave chez la femme enceinte non immunisée car elle peut entraîner un avortement , la mort in utero ou une foetopathie avec atteinte neurologique et rétinienne. La transmission se fait par voie transplacentaire

 

Les tests sérologiques sont obligatoires en France lors de la déclaration de grossesse et renouvelés tous les mois en cas de négativité

 

Pour les 30 à 40% de femmes enceintes non immunisées, la prévention repose sur un certain nombre de règles. 


Quelques règles simples à appliquer : 

 

  • Manger la viande très cuite : éviter la viande saignante, la fondue bourguignonne, les brochettes et , bien sûr, le steak tartare. 
  • Se laver soigneusement les mains après manipulation de viande crue. 
  • bien éplucher et rincer à grande eau légumes et fruits consommés crus, sans oublier les herbes aromatiques...
  • éviter le contact avec les chats et surtout éviter de toucher tout ce qui a pu être contaminé par leurs excréments (bacs de litières...) 
  • ne jardiner qu’avec des gants et se laver les mains après. 

 

 

La Listériose 

Cette maladie est due à Listéria monocytogenes, une bactérie ubiquitaire que l’on trouve dans le milieu extérieur au niveau du sol, de la végétation et dans l’eau. Cette bactérie est très résistante au froid et capable de se multiplier à + 4°C, température des réfrigérateurs. La listériose se transmet par la consommation d’aliments contaminés. 

 

La listériose est une maladie rare mais grave lors de la grossesse

Généralement bénigne pour la mère (syndrome pseudo grippal et parfois symptômes digestifs), elle peut provoquer des avortements spontané et accouchement prématuré. L’enfant peut être contaminé in utero ou lors de l’accouchement. 

 

La listériose fait objet d’une surveillance au niveau national : c’est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998. 

 

La prévention repose sur un certain nombre de recommandations qui sont liées à la nature même de la bactérie, de son habitat et de sa résistance. 

 

Elle résiste au froid, mais elle est sensible à la chaleur (cuisson, pasteurisation, stérilisation...)

  • Eviter de consommer certains aliments crus : poisson fumés, coquillages crus, surimi, tarama..., lait cru et fromages au lait cru , graines germées telles que les graines de soja 
  • préférer les laits pasteurisés, UHT, ou stérilisé, les fromages pasteurisés ceux à pâte cuite type gruyère et les fromages fondu (babybel, kiri , st moret...)
  • cuire les aliments crus d’origine animale (Viandes, poissons, lardons...)
  • Les steaks hachés doivent être cuits à coeur

 

La bactérie est ubiquitaire( peut vivre partout) , certains aliments peuvent être contaminés par contact avec l’environnement (y compris après cuisson) : 

- Eviter de consommer certains produits de charcuterie cuite , tels que rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée.... 

Pour les charcuteries type jambon préférer les produits préemballés. (Moins de risque de contamination qu’à la coupe) 

  • Enlever la croûte des fromages
  • Laver soigneusement les légumes crus et les herbes aromatiques.

 

Pour éviter des contaminations d’un aliment à l’autre : 

 

- Conserver les aliments crus séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés. 

  • Après manipulation d’aliments crus, se laver les mains, et nettoyer les ustensiles de cuisine utilisés. 

 

Respecter les règles habituelles d’hygiène : 

 

  • Réchauffer soigneusement les restes alimentaires et les plats cuisinés et les consommer immédiatement. 
  • Nettoyer deux fois par mois son réfrigérateur, le désinfecter ensuite avec de l’eau javellisée, puis rincer. 
  • Se laver les mains le plus souvent possible.
Eva Diététicienne Diététiquement Votre

SOURCES

  • Source personnelle et ANSES 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Femmes & Grossesses