Accueil du site
> Dossiers > La pilule en question
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pilule : quelques questions pratiques
Pilule : quelques questions pratiques
note des lecteurs
date et réactions
29 juillet 2009
Auteur de l'article
David Elia, 34 articles (Gynécologue)

David Elia

Gynécologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
34
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pilule : quelques questions pratiques

Pilule : quelques questions pratiques

De nombreuses questions quotidiennes sont ici résolues.

JPEG - 12.2 ko
Pilule : quelques questions pratiques

Quelle est la durée de l’intervalle d’arrêt entre deux plaquettes ?

 
Pour les pilules combinées, le nombre de comprimés peut être de 21 ou 24 pilules. L’intervalle d’arrêt entre chaque plaquette sera toujours de 7 jours entiers pour celles contenant 21 pilules.Il existe des plaquettes conditionnées de telle sorte que l’on ne doit jamais arrêter de prendre la pilule. C’est en général qu’il y a 4 ou 7 comprimés de placebo (sucre) sans adjonction d’hormones parmi les 28 comprimés de cette plaquette : ainsi vous n’avez plus de calcul à faire, mais il est nécessaire de respecter l’ordre des comprimés.

Que faire si l’intervalle de sept jours a été dépassé ?

Attention... si vous avez dépassé l’inter­valle de sept jours entre deux plaquettes, vous n’êtes plus protégée.
Vous devrez, sans arrêter votre pilule, prendre des précautions supplémentaires (préservatifs masculins, par exemple) pendant une quinzaine de jours.
En effet, pendant les quinze premiers jours de cette plaquette, on ne peut for­mellement éliminer la possibilité d’une ovulation.
Si l’intervalle d’arrêt a été dépassé de plus de trois ou quatre jours, ce n’est pas la peine de reprendre vos pilules pour ce cycle, attendez les prochaines règles, n’ayez pas de relations ou faites mettre des préservatifs à votre partenaire.
 

Conduite à tenir en cas d’oubli de un ou plusieurs comprimés ?

Prenons le cas le plus simple : vous avez oublié un soir de prendre la pilule et vous etes en retard d’au moins 12 heures.
 
Que faire ?
Prendre cette pilule le lendemain, dès que vous vous êtes aperçu de votre oubli ; cela ne vous dispensera pas, bien sûr, de prendre le comprimé traditionnel de ce jour. Ainsi vous aurez absorbé deux com­primés dans la même journée. Vous absorberez les deux comprimés au plus tard le soir du lendemain de l’oubli. Cette manière de faire corrige à priori votre négligence. Il convient si on ne veut prendre aucun risque de faire adopter à votre partenaire la mise en place des préserva­tifs jusqu’à la fin de la plaquette (la contraception sera à nouveau assurée après les « règles » de cette plaquette). Vous pouvez aussi mettre en place des spermicides voire même... observer une période d’abstinence jusqu’à la fin de la plaquette que vous devez de toute façon terminer.
 
Maintenant, ce n’est pas un jour d’oubli, mais deux ou trois... A ce moment-là, dès que vous constatez votre omission, finis­sez votre plaquette comme si rien n’était advenu, mais vous n’êtes plus protégée d’une grossesse involontaire : adoptez une autre contraception - préservatif ou sper­micide - jusqu’à la fin de la plaquette.

Et si vous avalez 2, 3 ou 4 comprimés à la fois ?

Ce n’est pas grave. Le lendemain de cet « abus », vous recommencerez à prendre un comprimé par jour. Dans les deux à quatre jours qui suivront, vous constate­rez peut-être un léger saignement durant un à deux jours, sans aucune impor­tance. Donc, pas d’inquiétude à avoir. En tout état de cause, l’effet contraceptif est conservé, mais attention, il ne reste plus assez de comprimés sur la plaquette pour assurer l’efficacité contraceptive jus­qu’à la fin du cycle.
 

Et si vous vomissez après la prise du comprimé ?

Cela peut arriver de temps en temps. On estime qu’il faut environ deux heures au grand maximum pour qu’un comprimé soit digéré. Si vous l’avez absorbé depuis plus de deux heures, ce n’est pas la peine d’avaler un second ; par contre, si vous avez vomi moins de deux heures après avoir avalé votre pilule, je vous conseille, par sécurité, d’en absorber un deuxième.
Tous les articles du docteur David Elia sur www.docteurdavidelia.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté