Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Nouveauté : le kit "relai d’allaitement"
Nouveauté : le kit "relai d'allaitement"
note des lecteurs
date et réactions
26 septembre 2011
Auteur de l'article
Line C, 1 article (Rédacteur)

Line C

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Nouveauté : le kit "relai d’allaitement"

Nouveauté : le kit "relai d'allaitement"

Ou kit de sevrage ?!

 

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir cette nouveauté cette semaine. Présenté comme un kit de sevrage par la commerciale du laboratoire, vendu comme un kit "relai d'allaitement".

Le poids des mots ...

Le principe marketing est redoutable. Vendre une boîte de préparation pour nutrition infantile premier âge à prix cassé (environ 5 € les 400g), assortie d'un guide de sevrage d'une mauvaise foi exemplaire, et d'un calendrier pour noter la bonne avancée du sevrage (tétées, biberon, selles).

Le guide mérite que l'on s'y attarde.

"Quelque soit la cause du sevrage (fatigue, crevasses, reprise du travail*), votre envie de sevrer est légitime".

Evidemment, aucune mention n'est portée sur les solutions possibles à ces problèmes. L'allaitement mixte n'est même pas mentionné, afin d'être bien certain de réaliser un sevrage complet.

L'objectif étant évidemment d'accrocher la population allaitante, en évitant tout risque de poursuite d'allaitement partiel. Cette même population ainsi ferrée, continuera ensuite à donner le lait ainsi commencé.

Joli coup marketing, à se demander pourquoi ça n'a pas été fait plus tôt ?!

*Les crevasses ne sont pas inéluctables. Antalgiques (paracétamol, ibuprofène), application de froid, pommade cicatrisante, et surtout : veiller à une bonne position du bébé, et faire vérifier la succion par une personne compétente en lactation.

La fatigue est difficile à surmonter. Demander au papa d'apporter le bébé la nuit, ou faire dormir le bébé dans une nacelle près du lit peut permettre à la maman de se reposer davantage. Demander de l'aide pour la gestion du quotidien (courses, ménage, cuisine, aînés) est primordial.

L'allaitement peut être poursuivi à la reprise du travail, et ce, même sans tirer son lait, même si l'on reprend le travail alors que le bébé à 10 semaines. Lorsqu'on le souhaite, de nombreuses solutions existent.

Line C, Pharmacien
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Polémiques & Débats
Mots-clés :
Allaitement