Accueil du site
> Femmes & Grossesses > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mort de l’infirmière après le canular sur la grossesse royale
Mort de l'infirmière après le canular sur la grossesse royale
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 décembre 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Mort de l’infirmière après le canular sur la grossesse royale

Mort de l'infirmière après le canular sur la grossesse royale

La grande majorité des quotidiens britanniques et australiens ont fait leur Une, le 8 décembre, sur la mort de l’infirmière de l’hôpital londonien King Edouard VII, Jacintha Saldanha. Elle avait été dupée par deux animateurs d’une radio australienne. Ces derniers s’étaient en effet renseignés le 4 décembre dernier sur l’état de santé de Kate Middleton, en début de grossesse, en se faisant passer pour la reine d’Angleterre. Ils sont désormais interdits d’antenne. Les résultats de l’autopsie de l’infirmière, qui se serait suicidée, sont attendus sous peu.

Ce devait être une farce à l’antenne parmi d’autres, mais elle a mal tourné. Et absolument plus personne n’en rit. Deux animateurs de la radio australienne 2Day FM, du nom de Christian Michael et Mel Greig, ont voulu piéger l’infirmière Jacintha Saldanha, de l’hôpital King Edouard VII à Londres, en se faisant passer pour la reine d’Angleterre et le prince Charles. Le 4 décembre dernier, à 5h30, les deux présentateurs radio désirent prendre des nouvelles de la duchesse Kate Middleton, admise à l’hôpital en début de semaine pour cause de sévères nausées liées à sa grossesse. A l’autre bout du fil, dans l’hôpital londonien, deux infirmières. Dont Jacintha Saldanha, 46 ans, originaire de l’Inde et mère de deux enfants.
 
Et c’est sa collègue, directement présente dans le service où se trouvait Kate Middleton, qui donne les informations sur l’état de santé de la duchesse : « Elle dort en ce moment et a passé une nuit sans problème. C’est bon pour elle. On lui a donné des produits [bip confidentiel] et elle est stable ». L’infirmière ajoute au faux prince et à la fausse reine qu’ils pourraient se rendre au chevet de Kate « après 9h00, lorsque la duchesse aura fait un brin de toilette ». Certains passages ont été retirés par confidentialité. Le canular, diffusé à l’antenne, fait ensuite le tour du Web. Et l’histoire se termine tragiquement : Des ambulanciers ont retrouvé Jacintha Saldanha sans vie le 7 décembre dernier.
 
Ce décès, après la "surprise" du gag de mauvais goût, a été présenté par les médias britanniques comme un véritable choc pour le pays. De plus, le Daily Mail, qui a révélé l’affaire, croit savoir que l’infirmière s’est suicidée. Très émus par la disparition de Jacintha Saldanha, le couple princier a exprimé sa tristesse. La même émotion a été ressentie par l’ensemble du personnel de l’hôpital King Edward VII, où l’on n’a pas manqué de réagir en haut lieu. Lord Simon Glenarthur, président de l’hôpital, a dénoncé le canular monté par la station australienne qui a eu comme conséquence «  l’humiliation de deux infirmières dévouées qui faisaient simplement leur travail qui est de s’occuper de patients, et le décès tragique de l’une d’entre elles ».
 
L’intéressé a ainsi demandé à la direction de 2Day FM de «  prendre les mesures nécessaires pour qu’un tel incident ne puisse plus se reproduire ». John Lofthouse, le directeur de l’hôpital, a pour sa part ajouté que «  le personnel infirmier de l’établissement est formé pour prendre soin des patients, pas pour gérer ce genre de supercherie journalistique ». En Australie, où l’indignation est également forte, les deux animateurs visés ont été relevés de leur antenne. L’infirmière a-t-elle vraiment mis fin à ses jours ? Le mystère demeure. Une enquête est en cours pour déterminer la cause exacte du décès. Elle devrait rendre ses conclusions prochainement.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
8 votes
par janette (IP:xxx.xx9.251.94) le 10 décembre 2012 a 14H10
janette (Visiteur)

Je trouve toutes cette histoire très étrange...non pas la mort de l’infirmière, mais la façon dont ont dénonce les responsabilités... La première personne responsable dans cette histoire c’est...l’infirmière elle même, paix à son âme, c’est elle qui s’est donné la mort que je sache. Il faut avoir un profil psychologique très particulier pour réagir de la sorte à une blague. Ce qu’il y a d’étrange c’est qu’on responsabilise totalement les animateurs, ce qui me laisse à penser, qu’il y a une manoeuvre en place pour écorner encore un peu plus la liberté d’expression. L’idée qui en ressort c’est que tout doit être contrôler, qu’on ne peut plus faire et dire ce que l’on veut...Un pas de plus dans le monde d’Orwell.

0 vote
(IP:xxx.xx0.72.104) le 12 décembre 2012 a 12H58
 (Visiteur)

Je partage tout à fait votre point de vue. Rien ne nous laisse penser, non plus, qu’il s’agit d’un suicide.