Accueil du site
> Femmes & Grossesses
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le DIU est-il une bonne alternative à la pilule ?
Le DIU est-il une bonne alternative à la pilule ?
note des lecteurs
date et réactions
21 janvier 2016 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Karine, 3 articles (Rédacteur)

Karine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le DIU est-il une bonne alternative à la pilule ?

Le DIU est-il une bonne alternative à la pilule ?

En matière de contraception, les idées divergent. Si certaines femmes préfèrent la pilule, d’autres se tournent vers le patch, le préservatif ou encore le DIU (stérilet). Aujourd’hui, nous allons parler de la pilule et du DIU (stérilet).

 

Pilule : de plus en plus de femmes en sont réticentes

Depuis que de nombreuses femmes se plaignent quant aux effets secondaires liés à l’utilisation de la pilule, cette dernière tend à être délaissée. La remarque est d'ailleurs valable autant pour les pilules accessibles sans ordonnance au planning familial que pour celles accessibles classiquement en pharmacie. En effet, s’il y a encore quelques années, la majorité des femmes étaient intéressées par l’utilisation de pilule, ce n’est plus le cas actuellement. Pour elles, ce n’est pas vraiment la contrainte liée à la prise de ce contraceptif oral qui dérange, mais plutôt les effets secondaires qui sont trop nombreux et non négligeables. En effet, si la fréquence de prise conseillée par les médecins n’est pas respectée, le risque de grossesse est élevé avec la pilule. Ainsi, celles qui utilisent ce contraceptif oral adoptent une certaine rigueur pour pouvoir continuer à l’utiliser en toute tranquillité.

Malheureusement, les femmes sont impuissantes face aux nombreux effets malencontreux qui découlent de la prise de pilules pour ne citer que les migraines, le surpoids ou encore le stress. Des cas plus graves comme l’hypertension artérielle ont également été constatés chez certaines femmes. Notez que même la pilule normale dite micro dosée présente des effets secondaires des plus gênants.

Le DIU : un choix judicieux comme moyen de contraception

Celles qui sont décidées de ne plus utiliser la pilule peuvent se tourner vers le stérilet ou DIU (Dispositif Intra Utérin). Il s’agit d’un dispositif inséré dans l’utérus par un professionnel. Cette méthode a l’avantage d’être réversible et celle qui l’adopte jouit d’un retour à la fertilité immédiat une fois que le dispositif est retiré. Il est important de souligner que le stérilet est nettement plus efficace que la pilule. Selon l’OMS, il protège à 99 % du risque de grossesse contre 92 % pour la pilule. À la différence d’un stérilet hormonal, le DIU est au cuivre et ne contient pas d’hormones. Ainsi, il ne présente pas les effets secondaires rencontrés avec la plupart des pilules qui sont des concentrées d’hormones.

De nombreuses femmes croient que le stérilet est réservé à celles qui ont déjà des enfants. Ceci est loin d’être vrai, car ceux qui l’ont conçu l’ont fait pour répondre aux besoins de toutes les femmes en matière de contraception. Certes, ce sont surtout celles qui ont 35 ans est plus qui sont les plus intéressées par cette méthode de contraception et plus particulièrement celles qui ne souhaitent plus avoir d’enfants. En effet, le stérilet peut rester en place pendant plusieurs années sans que son efficacité baisse et sans qu’il devienne dangereux pour la santé. Néanmoins, les femmes ayant entre 20 et 34 ans peuvent utiliser sans problème un stérilet et le retirer lorsqu’elles auront envie de retrouver leur fécondité. Afin d’éviter d’éventuels problèmes liés à l’utilisation d’un stérilet, sa pose est soumise à prescription médicale et doit être réalisée par un professionnel de la santé.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Camille (IP:xxx.xx3.164.12) le 21 janvier 2016 a 11H33
Camille, 453 articles (Rédacteur)

la pilule n’est pas le seul moyen de contraception. Il existe d’autres alternatives avec moins d’effets secondaires.