Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le centre maternel aide les jeunes mères en détresse
Le centre maternel aide les jeunes mères en détresse
note des lecteurs
date et réactions
21 octobre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le centre maternel aide les jeunes mères en détresse

Le centre maternel aide les jeunes mères en détresse

Le centre maternel "La Chrysalide" héberge des jeunes femmes en détresse ayant au moins un enfant de moins de 3 ans. Voici le témoignage de l’une d’entre elles filmée par l’Association Soeur Emmanuelle (ASMAE).

Jasmine vit à Bobigny. Elle a un fils de 4 ans et une fille de 2 ans 1/2. Elle a quitté le centre maternel "La Chrysalide" en octobre dernier. "Du courage !", c'est ce que lui a lancé soeur Emmanuelle, rencontrée le premier jour de son arrivée. Au début, Jasmine s'est senti très seule et un peu perdue, avec son enfant. Mais rapidement, avec toute l'équipe du centre maternel, elle a travaillé sur elle-même, sur son parcours...Puis, petit à petit, la confiance est revenue, grâce à tous les gens qui l'ont soutenu. Commencer à travailler a été un véritable déclic. Pour ses enfants, le centre maternel, était un réel bonheur, avec une chambre, une crèche et une espace pour jouer. Jasmine apprécie le fait d'avoir été préparée à l'autonomie. "Tout le monde mérite d'avoir cette chance" répète t-elle. Aujourd'hui, Jasmine vit avec ses enfants à Bobigny. Grâce au centre maternel et à Asmae, elle a su trouver sa place en tant que femme et en tant que mère.

La rédaction CareVox

POST-SCRIPTUM

  • L’ Asmae- Association Sœur Emmanuelle- est une ONG de solidarité internationale dont la mission est le développement de l’enfant. Indépendante, laïque et apolitique, elle est ouverte à tous.
    Les actions visent à soutenir les enfants les plus démunis et à favoriser leur autonomie, par l’éducation, la santé et l’accompagnement psychosocial.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté