Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Inauguration du Centre Femme-Mère-Enfant de l’hôpital Louis-Mourier (AP-HP)
Inauguration du Centre Femme-Mère-Enfant de l'hôpital Louis-Mourier (AP-HP)
note des lecteurs
date et réactions
23 mai 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Inauguration du Centre Femme-Mère-Enfant de l’hôpital Louis-Mourier (AP-HP)

Inauguration du Centre Femme-Mère-Enfant de l'hôpital Louis-Mourier (AP-HP)

Le lundi 23 mai, l’AP-HP et l’hôpital Louis-Mourier inaugurent le premier Centre public Femme-Mère-Enfant du nord des Hauts de Seine. Cette inauguration, en présence de Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, met un point final à 5 années de travaux.

Les 15 000 m2 du Centre Femme-Mère-Enfant ont été réalisés en 2 grandes périodes : En mai 2008, une première inauguration avait permis de découvrir une partie du projet soit l’ouverture d’un nouveau bâtiment de 8000 m2 permettant d’accueillir les nouveaux blocs opératoires, le nouveau service de néonatalogie, une partie des chambres d’hospitalisation du service de gynécologie-obstétrique ainsi que la nouvelle stérilisation centrale.

Aujourd’hui, avec l’ouverture de 7000 m2 supplémentaires, le Centre atteint sa taille définitive qui lui permet d’offrir à la population du nord des Hauts de Seine une prise en charge de l’ensemble des problématiques gynécologiques de la femme (contraception, maternité, gynécologie) ainsi que celles de l’enfant, de la naissance à l’adolescence et notamment la prise. Ce nouveau centre de référence, doté d’une maternité de type III (la seule de ce secteur) allie prise en charge de proximité et expertise.

Concrètement qu’est-ce que cela signifie ?

L’accès au dépistage et l’accès aux soins en cas de cancer gynécologique ou du sein sont insuffisants dans le nord de Hauts de Seine, en particulier dans le secteur public hospitalier. Le Centre Femme-Mère-Enfant a fait de cette problématique de santé publique, l’une de ses priorités.

En tant que Centre de référence, le Centre Femme-Mère-Enfant s’est préoccupé de réunir, pour la population et au-delà de celle-ci, des compétences pointues permettant la prise en charge des femmes enceintes séropositives ou souffrant de troubles psycho-affectifs ou psychiatriques en ouvrant notamment une unité de psychiatrie périnatale.

L’hôpital Louis-Mourier est l’un des 3 établissements (avec Pontoise et Argenteuil) qui constituent le centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal Léonard de Vinci (CPDPN). Celui-ci réunit des spécialistes référents de l’obstétrique, de l’échographie, de l’imagerie fœtale, de la néonatologie et de la génétique. Il permet d’offrir à toutes les femmes enceintes qui lui sont adressées dans des cas de suspicion de maladie ou de handicap du fœtus, un dépistage complet (échographie, amniocentèse, biopsie de trophoblaste…) ainsi qu’une collégiale d’experts. Cette prise en charge peut déboucher sur un traitement anténatal ou périnatal (médecine fœtale), mais parfois malheureusement sur une interruption médicale de la grossesse (IMG). L’hôpital Louis-Mourier dispose par ailleurs d’une unité de fœtopathologie, permettant la réalisation d’autopsies.

La prise en charge de la prématurité reste le premier atout du Centre Femme-Mère-Enfant dont le service de néonatalogie et notamment l’unité de réanimation néonatale accueille 1/3 des nouveaux nés hospitalisés dans le nord des Hauts de Seine. Cet accueil a été pensé dans un souci constant du bien être de l’enfant tout autant que celui de sa mère. Le Centre dispose en effet d’une unité « kangourou » ainsi que de 4 chambres « mère-enfant ».

Laure-Emmanuelle Le Gall
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté