Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Implants PIP : 2 227 ruptures constatées à ce jour en France
Implants PIP : 2 227 ruptures constatées à ce jour en France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 avril 2012
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Implants PIP : 2 227 ruptures constatées à ce jour en France

Implants PIP : 2 227 ruptures constatées à ce jour en France

2 227 ruptures d’implants mammaires de la marque PIP ont été dénombrées en France au 31 mars dernier. L’Afssaps, qui a diffusé ce bilan le 18 avril dernier, observe que les incidents se sont produits dans la moitié des cas sur des implants de moins de cinq ans.

Un bilan daté de la fin mars et communiqué par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) fait état d’une hausse des cas de ruptures de prothèses chez les femmes porteuses d’implants Poly implant prothèse (PIP), décriées en raison de leur composition contenant un gel de silicone non-conforme. Il y aurait eu 2227 ruptures observées au 31 mars dernier, soit 241 cas supplémentaires par rapport au mois précédent. Par ailleurs, il y aurait eu 2 254 cas de réactions inflammatoires (produites sans rupture des implants dans 72% des cas), et les cas d’adénocarcinomes mammaires déclarés ont atteint un total de 45.

Le ministère de la Santé, qui a encouragées les femmes s’étant faites poser les implants défectueux de la société varoise de Jean-Claude Mas à consulter un chirurgien dans l’optique d’une explanation, a quant à lui observé les résultats : 3 935 Françaises ont effectivement procédé à une explanation préventive de leurs prothèses PIP au 31 mars dernier, un chiffre qui a donc gonflé de 904 cas par rapport au total constaté en février (et lors de ces opérations, les prothèses ont été retrouvées intactes dans 81% des cas). L’Afssaps indique à cet effet que « le nombre élevé de ruptures confirme les défauts documentés des prothèses PIP, d’autant qu’elle surviennent de façon anormalement précoce : pour 43% d’entre elles, moins de cinq ans après la pose des implants PIP ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté