Accueil du site
> Femmes & Grossesses > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
FIV : près de 100% de réussite grâce à une congélation ultra-rapide des embryons
FIV : près de 100% de réussite grâce à une congélation ultra-rapide des embryons
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 août 2011
Auteur de l'article
Réseau CHU, 259 articles (Réseau des CHU)

Réseau CHU

Réseau des CHU
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
259
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

FIV : près de 100% de réussite grâce à une congélation ultra-rapide des embryons

FIV : près de 100% de réussite grâce à une congélation ultra-rapide des embryons

Le 8 août 2011, deux jumelles ont vu le jour grâce à un nouveau procédé de congélation des embryons « la vitrification embryonnaire » réalisé dans le centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) de l’hôpital Jean Verdier (AP-HP). Une première en France !

Nouvel espoir pour les couples cette technique préserve près de 100% de survie embryonnaire alors qu’une congélation lente ne laisse à l’embryon qu’un peu plus de 50% de chances de rester intact après décongélation. « Cette amélioration technique est notamment associée, dans le centre d’AMP de Jean Verdier, à une augmentation considérable des taux de survie des embryons après processus de congélation-décongélation » précise le Docteur SIFER, responsable de l’Unité de biologie de la reproduction de l'hôpital Jean Verdier (AP-HP), qui fait état de 28 grossesses en cours grâce à cette méthode.

 

Ce processus de vitrification embryonnaire optimise l’ensemble de la prise en charge des patients en AMP et notamment les chances de transfert intra utérin après décongélation. Il augmente aussi les chances de grossesses cumulées, sans recours à une nouvelle ponction ovocytaire, puisque tous les embryons obtenus deviennent disponibles pour être transférés.
Il permet également de réduire considérablement le risque de grossesses multiples, majeur en AMP, en diminuant le nombre d’embryons transférés d’emblée suite à la ponction ovarienne, sans craindre la lyse des embryons surnuméraires lors de la décongélation.

La congélation ultra-rapide des embryons après fécondation in vitro (FIV) est possible en France depuis fin 2010. A Jean Verdier - seul centre public autorisé dans le département de Seine-Saint-Denis pour la prise en charge en AMP de l’infertilité des couples- elle a impliqué les équipes des services de médecine de la reproduction, d’histologie - embryologie - cytogénétique - biologie de la reproduction - CECOS et de gynécologie-obstétrique.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté