Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Faire manger votre bébé : nos conseils !
Faire manger votre bébé : nos conseils !
note des lecteurs
date et réactions
17 février 2016
Auteur de l'article
lotus1, 8 articles (Rédacteur)

lotus1

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Faire manger votre bébé : nos conseils !

Faire manger votre bébé : nos conseils !

Alors que l’allaitement au sein ou au biberon assure l’alimentation du bébé durant les premiers mois, cela ne suffit plus à un certain moment. La diversification alimentaire entre alors en jeu, ce qui n’est pas toujours évident. Son alimentation doit en effet s’adapter à ses besoins particuliers. Besoin d’aide pour que votre bébé mange bien ? Voici quelques conseils à mettre à pratique au quotidien. 

 

Premier conseil : équipez-vous bien

Achetez le nécessaire du repas de bébé, un spécialiste de la puériculture et de tout ce qui touche à l’univers des tout-petits. Bébé ne pourra bien manger qu’avec l’équipement nécessaire à son confort et à sa sécurité. Et il ne faut pas oublier que les repas sont aussi des moments privilégiés pour son éveil. Voilà pourquoi la chaise bébé, les couverts, les bavoirs et tout ce qui tourne autour du repas est doté de couleurs et de motifs particuliers.

En tout cas, vous devriez penser à quelques équipements et accessoires indispensables :

  • Chaise haute bébé
  • Couvert en silicone
  • Assiette
  • Bavoir
  • Pots et boîtes de conservation
  • Etc.

C’est le nécessaire de base, mais vous pourriez avoir besoin d’autres choses en fonction de votre mode de vie. Si la famille se déplace souvent par exemple, il faudra prévoir le matériel de chauffage de repas.

Réussir la diversification alimentaire

Sur avis du pédiatre, il est déjà possible d’introduire des aliments solides dans l’alimentation du bébé à partir de 4 mois. Il ne s’agit pas encore de diversification alimentaire à proprement parlé et certains aliments sont encore interdits. Mais le pédiatre peut déjà autoriser la farine infantile, la purée maison et d’autres produits. Les aliments seront introduits progressivement et dans une texture très liquide. Pour la dose, tenez-vous en strictement aux indications du pédiatre.

La vraie diversification commence à partir de 6 mois et on lui donne en premier des légumes. Servis sous forme de purée, ils peuvent être agrémentés de jambon, de dinde, de poisson maigre ou encore de jaune d’œuf. Les fruits, sous forme de jus, feront aussi désormais partie de son alimentation.

Les spécialistes recommandent toutefois d’introduire un nouvel aliment à la fois pour savoir lesquels il aime bien, lesquels il n’aime pas et lesquels lui causent des intolérances. Notez que le lait reste le pilier de son alimentation. Mais il faut lui proposer 4 repas de 250gr par jour en plus du lait.

Soyez patient

De plus en plus de nouveaux produits seront introduits dans son alimentation au fur et à mesure que le bébé grandit. Il arrivera alors qu’il n’aime pas tout. Parfois, il décide de ne plus avaler des produits qu’il a déjà aimés et goûtés avant. Votre patience sera mise à rude épreuve, mais ce n’est pas une raison de vous décourager.

Dites-vous que l’enfant a besoin de temps pour assimiler toutes ces nouvelles saveurs. Et surtout, évitez de comparer ses « performances » avec les autres bébés. En tant que parents, on a parfois tendance à comparer son poids, sa taille, son alimentation, ses gazouillis, etc. mais chaque enfant a son propre rythme. Si quelque chose vous fait particulièrement douter, demandez l’avis de votre pédiatre. Il saura vous rassurer ou vous diriger vers des spécialistes si c’est nécessaire.

 

Les besoins alimentaires du bébé évoluent avec son âge et pour lui assurer un développement optimal, il convient de demander l’avis d’un pédiatre. Etant le spécialiste le plus fiable dès qu’il est question de nos chérubins, le pédiatre peut donner la liste et la dose des aliments qui conviennent au bébé, au fur et à mesure qu’il grandit. Attention, mal nourrir le bébé l’expose à divers problèmes, notamment l’obésité infantile. Vous voulez à tout prix éviter la malbouffe ? Cliquez-ici pour quelques conseils pratiques. 

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Bébé Alimentation