Accueil du site
> Femmes & Grossesses > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Déni de grossesse : pensant avoir une gastro, elle accouche à 19 ans
Déni de grossesse: pensant avoir une gastro, elle accouche à 19 ans
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 août 2013
Auteur de l'article
AntoineM, 42 articles (Rédacteur)

AntoineM

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
0
nombre de votes
5

Déni de grossesse : pensant avoir une gastro, elle accouche à 19 ans

Déni de grossesse: pensant avoir une gastro, elle accouche à 19 ans

Ce matin dans l’actualité, une jeune femme de 19 ans se voit accoucher dans la voiture de sa mère qui l’a conduit à l’hôpital. Cette jeune fille pensant souffrir d’une violente gastro était en fait en plein travail. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte…

Gwendoline, maman à 19 ans

Gwendoline, 19 ans, plaquiste de profession, n’avait aucune idée qu’elle était enceinte. Aucun signe ne l’avait alerté de sa grossesse : Elle avait toujours ses règles, aucun symptôme lié à la grossesse et elle n’avait pas pris de poids. Bien que sa mère lui avait fait quelques réflexions sur le fait qu’elle ait pris un peu de ventre, il s’agissait pour elle des repas copieux prit lors des déplacements professionnels.
 
Au milieu de la nuit, elle souffre de violentes douleurs au ventre. Elle appelle sa mère qui la conduit aux urgences. C’est sur le chemin que la mère voit une tête de bébé sortir. Elles appellent aussitôt les pompiers qui, lorsqu’ils arrivent sur place, découvrent avec surprise que tout le monde va bien, mamie, maman et bébé.
 
Gwendoline n’ayant pas été suivie pendant sa première grossesse aurait pu connaître des complications. Le fait de ne pas être consciente de sa grossesse, elle n’a pas eu d’angoisse et de peurs lors de l’accouchement ce qui a permit de faciliter la délivrance.
 

Le deni de grossesse

L’infirmière qui s’est présentée sur place avec l’équipe des pompiers explique : « En cas de déni de grossesse, le bébé ne prend pas sa place, il se met à l’arrière, le long de la colonne vertébrale.  »
 
On apprend aussi qu’il y a entre 600 et 1800 femmes qui sont concernées chaque année en France par le déni de grossesse.
On détermine deux types de deni, le partiel et le total. Certaines femmes réalisent après plusieurs mois qu’elles sont enceintes et d’autres, seulement à l’accouchement. La moitié des femmes victimes de deni de grossesse le découvre seulement lors de la naissance du bébé.
Ce type de deni peut arriver à tout le monde. Il n’y a pas de milieux social plus touché que d’autre ni de tranche d’âge. Une étude menée en France sur 56 cas de deni de grossesse, l’âge moyen était de 26 ans mais les femmes concernées avaient entre 14 et 46 ans.
 
La moitié des femmes étaient déjà mère de famille et personne dans leur entourage proche n’a su noter le changement de la femme en question.
De manière général, le corps de ne présente pas de changement : “L’aménorrhée est absente ou transitoire (autrement dit, il y a des règles ou du moins des saignements génitaux pendant la grossesse), Elles ne sentent pas bouger le bébé. Elles ne prennent pas de poids ou pratiquement pas.”
 
Certaines femmes sont allées consulter leur médecin pour des douleurs ou malaises. “Un tiers d’entre eux ont évoqué des troubles intestinaux ou urinaires… Ils n’ont pas posé l’hypothèse d’une grossesse ou ont envisagé une grossesse débutante alors qu’elle était à son terme“ extrait de l’étude.
Antoine

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté