Accueil du site
> Femmes & Grossesses > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Ados : La pilule bientôt gratuite et anonyme ?
Ados : La pilule bientôt gratuite et anonyme ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 novembre 2011
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Ados : La pilule bientôt gratuite et anonyme ?

Ados : La pilule bientôt gratuite et anonyme ?

La députée UMP Bérengère Poletti a déposé une proposition de loi, en ce 14 novembre, visant à faciliter l’accès à la pilule. En clair, il s’agirait de rendre l’accès à la contraception anonyme et gratuit, notamment pour les mineures. Cette perspective irrite cependant Nora Berra, secrétaire d’Etat à la santé, qui s’y est dite opposée lors d’un point presse.

Bérengère Poletti souhaite offrir aux femmes, et tout spécialement aux mineures, un meilleur accès à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle souhaite également améliorer l’éducation sexuelle dans les établissements scolaires. C’est en ce sens qu’elle a déposé, le 14 novembre, une proposition de loi à l’Assemblée nationale. Le texte soumis à l’hémicycle entend « permettre à toute intéressée de se rendre, sans débourser le moindre centime, chez un professionnel de santé prescripteur (gynécologue, généraliste ou sage-femme) puis, si nécessaire, dans un laboratoire pour d'éventuels examens biologiques et enfin chez un pharmacien pour la délivrance d'une contraception adaptée à son âge et à sa situation personnelle, mais faisant l'objet d'une prise en charge par les régimes obligatoires d'assurance maladie ».

Car si à l’heure actuelle l’IVG est anonyme et gratuite pour toutes, ce n’est pas (encore) le cas pour la contraception. Et pour la députée des Ardennes « cette situation n’est pas logique ». Parallèlement, le projet de loi prévoit aussi de renforcer l’éducation à la sexualité, en rendant obligatoire son inscription dans les établissements scolaires. Ce "pack" de Bérengère Poletti présente des similitudes avec le Pass santé contraception mis en place en Ile-de-France par Jean-Paul Huchon, et soutenu par le ministre de l’Education nationale Luc Chatel. Le professeur Israël Nissand préconisait également de telles mesures dans un rapport remis en septembre dernier. Mais ces propositions ne font pas l’unanimité : Nora Berra, secrétaire d’Etat à la santé, a ainsi fait part de son hostilité au projet de loi, estimant qu’ «  il ne faut pas court-circuiter le rôle des parents », et ajoutant que « la pilule est un médicament ». Réponse de Bérengère Poletti, légèrement amusée : «  Si Norra Bera estime que la pilule est dangereuse, qu’elle s’en occupe pour tout le monde puisqu’on peut déjà se la procurer !  »
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté