Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quid des voyages enceinte ?
Quid des voyages enceinte ?
note des lecteurs
date et réactions
8 août 2008
Auteur de l'article
David Elia, 34 articles (Gynécologue)

David Elia

Gynécologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
34
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Quid des voyages enceinte ?

Quid des voyages enceinte ?

Savez-vous que c’est en période de vacances (Pâques, Noël, Juillet et Août. .. ) que l’on déplore le plus de fausses couches spontanées ? La raison en est facile à deviner : les trépidations provoquées par l’automobile, ainsi que la position assise, ne sont pas recommandées à la femme enceinte chez laquelle elles peuvent provoquer un avortement ou une naissance prématurée.

Toutefois si la voiture est déconseillée pour les grandes étapes, elle reste tout à fait sans danger pour les petits déplacements.

Préférez donc le train si vous devez aller loin (en essayant de choisir un compartiment qui ne se trouve pas sur les roues) ou l’avion, qui a l’avantage de raccourcir la durée du voyage. Les appareils de ligne sont maintenant très bien pressurisés. Sachez néanmoins que la plupart des compagnies aériennes refusent, sauf urgence, de transporter les femmes enceintes au-delà du 8ème mois de grossesse, redoutant toujours qu’un accouchement imprévu ne se produise dans l’avion. Bien qu’il y ait à bord une petite infirmerie et que les hôtesses de l’air aient en principe acquis des notions d’obstétrique élémentaires, rien n’est moins souhaitable, on le comprendra, que ces accouchements sauvages qui provoquent toujours alentour un grand désarroi, tant il est vrai que nous ne sommes plus habitués à voir naître la vie « n’importe où » !

Quant au bateau (nous parlons bien sûr du bateau de croisière non de compétition), c’est un mode de transport qui ne présente aucun inconvénient, sauf si vous avez le mal de mer. L’état nauséeux des débuts de grossesse n’arrange sûrement pas les choses à ce sujet, songez­-y même si vous avez en temps ordinaire le pied marin. Cela dit, les précautions sont les mêmes que pour l’avion : ne vous exposez pas au risque d’un accouchement précipité à bord. Passé le 8e mois, mieux vaut peut-être renoncer aux grandes pérégrinations et aller vous reposer à la campagne, à proximité d’un centre hospitalier ou au moins d’un téléphone !

Enfin, un conseil dicté par le simple bon sens : une femme enceinte doit exclure de sa vie - momentanément - l’usage de n’importe quel «  deux-roues » : bicyclette, mobylette ou moto peuvent être à l’origine de chutes tout à fait préjudiciables à la poursuite de la grosesse.

En bref, si vous désirez l’enfant que vous portez, faites ce qu’il convient de faire pour qu’il naisse normalement et à terme. La grossesse n’est pas une maladie, mais le modernisme n’implique pas non plus qu’elle puisse se plier à toutes les fantaisies. Il est bon de rappeler à ce propos que le corps a ses exigences, et que vous devez les respecter.

Tous les articles du docteur David Elia sur www.docteurdavidelia.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté