Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Enceinte cet été : prenez quelques précautions
Enceinte cet été : prenez quelques précautions
note des lecteurs
date et réactions
24 juillet 2008 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Enceinte cet été : prenez quelques précautions

Enceinte cet été : prenez quelques précautions

Cet été ne sera certainement pas comme tous les autres si vous êtes enceinte. Période propice au repos et à la détente, l’été et ses chaleurs nécessitent tout de même que vous preniez quelques précautions pour vous assurer de passer un été en toute sécurité. Bambin Nature fait le point avec vous sur les bons gestes à adopter au cours de la période estivale.

A table

Quelle que soit la saison, la femme enceinte doit s’astreindre à respecter quelques règles simples en matière d’alimentation afin d’éviter toute source de contamination. Ainsi donc pas question de se relâcher lors de la période estivale et de céder à trop de tentations !

Evitez les plats crus et faites le plein de vitamines !

La proximité de la mer ne doit pas vous faire perdre de vue que les coquillages crus, les mollusques et crustacés, les poissons crus mais aussi le tarama et le surimi ne sont pas sans danger si leur fraîcheur n’est pas irréprochable. Evitez également gibiers, charcuteries et viandes crues ou fumées, auxquels vous préférerez quelques grillades. Par ailleurs, continuez à privilégier temporairement les fromages à pâte molle pasteurisée ainsi que les fromages à pâte cuite. Enfin, profitez du choix plus large de fruits et légumes estivaux pour faire le plein de vitamines. Choisissez-les de saison, de préférence biologiques, et assurez-vous de les laver avec soin.

Bien s’hydrater

Au cours de la grossesse, il est indispensable que la femme enceinte s’hydrate suffisamment et cela d’autant plus lors des fortes chaleurs estivales. Le Docteur Amy Murtha, professeur adjoint dans la division de médecine maternelle et fœtale du département d’obstétrique et de gynécologie de l’Université Duke (à Durham, Caroline du Nord), rappelle qu’il est indispensable que les femmes enceintes boivent suffisamment de liquides afin d’éviter la déshydratation. « Pendant l’été, les femmes qui ne s’hydratent pas assez peuvent souffrir d’étourdissements, de vertiges et de maux de tête », affirme-t-elle. « De façon générale, nous recommandons aux femmes de boire entre six et huit verres d’eau ou de jus de huit onces (soit 225 millilitres) tous les jours pour éviter les problèmes. Si elles ne le font pas, le risque de complications augmente ». Il n’est pas inutile de souligner que la consommation d’alcool est à proscrire au cours de la grossesse.

Gare au soleil

Les femmes enceintes devraient éviter de s’exposer trop longuement au soleil pendant l’été. Selon le Docteur Murtha, une exposition de plusieurs heures peut causer des excès de chaleur susceptibles de nuire au fœtus. La température du corps ne devrait pas dépasser 38° C lorsque la femme enceinte prend le soleil.

Attention aux jambes lourdes...

Le soleil et la chaleur tendent à dilater les vaisseaux sanguins déjà largement sollicités, notamment au niveau des jambes. Pour vous soulager, évitez tout d’abord de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée pendant lesquelles il vous sera plus profitable de vous adonner au bonheur de la sieste. Profitez également des bienfaits naturels de l’eau en abusant des baignades et ballades les pieds dans l’eau. Enfin, reposez-vous en relevant légèrement vos jambes, en roulant une serviette de plage sous vos pieds par exemple.

Protéger sa peau qui est plus fragile

Si se protéger du soleil est indispensable à tous, n’oubliez pas que votre peau de femme enceinte est d’autant plus fragile. Les hormones ont largement modifié la nature de votre épiderme ; votre peau devient sèche et sensible et peut vous démanger, particulièrement au niveau du ventre. Pour éviter les irritations, veillez à boire suffisamment d’eau, couvrez-vous de vêtements légers en coton et enduisez votre corps d’une crème hydratante riche, le soir, avant de vous coucher.

Les femmes enceintes doivent être tout particulièrement vigilantes à trois zones fragiles de leur corps :

  • la ligne brune, située entre le nombril et le pubis, qui apparaît généralement au cours du deuxième trimestre. Particulièrement fragile, il faut tout spécialement éviter de l’exposer au soleil sous peine de la voir s’accentuer ;
  • le masque de grossesse ou chloasma qui désigne les taches pigmentaires, de forme irrégulière, qui siègent le plus souvent au niveau du visage et surviennent entre le 4ème et le 6ème mois, surtout chez les femmes à la peau mate. Dues à l’accumulation de mélanine dans l’épiderme, ces tâches sont favorisées par les modifications hormonales de la grossesse mais aussi par l’exposition au soleil ;
  • les vergetures qui sont accentuées par le bronzage, restant plus claires que votre corps hâlé.

Aussi sera-t-il préférable pour vous de fuir le soleil lorsqu’il est au zénith, de vous enduire d’une crème solaire haute protection toutes les 2 heures lorsque vous vous exposez ou bien de vous couvrir de vêtements légers et d’un chapeau.

Farniente plutôt que plongée sous-marine

L’activité physique est profitable aux femmes enceintes. Cependant, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi. Si vous êtes plutôt sédentaire le restant de l’année, ne vous lancez pas dans une activité trop exigeante. Optez plutôt pour la marche, la natation, l’aquagym, le stretching, le yoga ou le vélo (sur du plat et seulement au premier trimestre) que vous pratiquerez par sessions de 30 minutes trois fois par semaine. On ne le répétera jamais assez, la pratique d’une activité physique modérée est idéale pour faire le vide, contrôler sa prise de poids, se tonifier et augmenter ses capacités respiratoires.

Les sports violents ou qui pourraient conduire à une chute sont eux à proscrire. Oubliez donc le ski nautique, le jet ski ou la planche à voile, renoncez aux matchs de beach-volley ou de tennis, remettez à plus tard la découverte de la plongée sous-marine. Préférez une sieste pour dissiper la fatigue, tout particulièrement au premier et dernier trimestre, et rester à l’ombre aux heures où le soleil menace.

Optez pour le bon mode de transport

Si votre grossesse se déroule sans problème, il ne devrait pas y avoir de contre-indications à voyager. Pour vous en assurer, prévoyez, avant de partir, un examen obstétrical complet consigné dans le carnet de grossesse avec la mention des différentes analyses effectuées et les coordonnées de votre médecin. Le meilleur moyen pour partir l’esprit tranquille…

Quelques conseils pour l’avion

Prendre l’avion pour de courts trajets ne cause pas de souci particulier. Les compagnies aériennes acceptent en général les femmes enceintes jusqu’à 28 semaines de grossesse, à condition de présenter un certificat médical attestant qu’elles peuvent prendre l’avion. Après 36 semaines, vous ne serez probablement plus autorisée à prendre l’avion. Sachez que les vols long courrier (supérieurs à 3 heures 30 de vol) nécessitent une attention toute particulière. En effet, la grossesse augmente le risque de thrombose veineuse. La future maman devra donc préférer un siège côté couloir afin de pouvoir se déplacer fréquemment et bouger ses pieds et ses chevilles au maximum lorsqu’elle sera assise. Le port de bas de contention et une bonne hydratation sont également fortement recommandés.

La voiture requiert le plus de précautions

Contrairement à certaines idées reçues, la voiture est le moyen de transport qui requiert le plus de précautions  : bonnes routes, trajets courts, conduite calme et pauses fréquentes. En cas de longs trajets, les étapes ne devraient pas excéder 100 kilomètres ; la fatigue liée aux secousses pouvant entraîner des contractions (relâchement des ligaments). Il est par ailleurs préférable de pouvoir s’installer confortablement, notamment en bénéficiant d’un siège qui se recule assez pour allonger ses jambes au maximum. Il est également très important de rappeler que le port de la ceinture de sécurité est indispensable, et ce tout au long de la grossesse.

Le plus serein : le train !

Le train est de loin le moyen de transport le plus serein pour les femmes enceintes. Les secousses y sont moins nombreuses qu’en voiture, ce qui réduit le risque de survenue de contractions. Par ailleurs, il vous sera possible de vous dégourdir les jambes en vous promenant dans les couloirs.

Et les autres type de transport ?

Voyager en bateau ne constitue pas un réel danger pour les futures mamans. Par contre, le mal de mer peut accentuer les nausées et les vomissements du premier trimestre. La moto est quant à elle fortement déconseillée en raison des risques importants de chute.

Si vous choisissez de partir à l’étranger...

Partir pour une destination lointaine nécessitera d’autant plus de précautions. Il vous faudra notamment vous assurer de la validité de vos vaccinations courantes, mais aussi satisfaire à un certain nombre d’autres vaccinations complémentaires fortement recommandées en fonction du pays de destination. Sachez tout de même que certaines vaccinations peuvent être déconseillées en cours de grossesse. Consultez donc votre médecin traitant afin qu’il évalue les vaccinations indispensables en fonction des risques spécifiques du pays visité et de votre état.

Renseignez-vous sur les structures médicales disponibles dans le pays d’accueil et assurez-vous de la présence d’un médecin à proximité de votre lieu de séjour. Gardez toujours près de vous un dossier médical complet et particulièrement le volet obstétrical que vous aurez pris soin de faire mettre à jour par le médecin qui vous suit avant le départ. Consultez immédiatement en cas de fièvre, de saignements ou d’écoulements de liquides. Aucun médicament connu ou a fortiori inconnu (médicament étranger) ne devra être absorbé sans un avis médical complètement éclairé (assurez-vous notamment du nom commercial du médicament mais aussi de sa Dénomination Commune Internationale - DCI). Enfin, vérifiez que votre contrat d’assistance n’exclut pas le “risque grossesse”, sous peine de frais de santé importants, notamment en cas d’accouchement prématuré.

Sur le lieu de séjour, les précautions alimentaires habituelles recommandées aux voyageurs doivent être particulièrement observées. Attention donc, à la qualité de l’eau et à la cuisson systématique des aliments consommés. N’utilisez pas d’iode pour purifier l’eau car ce produit pourrait avoir un effet nocif sur la thyroïde du fœtus ; ne consommez que de l’eau en bouteille, ouverte sous vos yeux.

En guise de conclusion

Etre enceinte et voyager en toute sécurité n’est généralement absolument pas incompatible. Si d’importants points seront à garder à l’esprit et qu’un minimum de précautions s’avèrera nécessaire, n’oubliez pas qu’il s’agit avant tout pour vous de vous relaxer et de vous changer les idées. Alors profitez !

Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Grossesse Prévention
Commentaires
0 vote
par bob (IP:xxx.xx7.217.5) le 25 juillet 2008 a 09H17
bob (Visiteur)

"continuez à privilégier temporairement les fromages à pâte molle pasteurisée ainsi que les fromages à pâte cuite." ???

Il me semblait qu’au contraire, les fromages au lait cru, outre leur qualités gustatives, permettent au bambin de se forger un système immunitaire plus efficace, si consommés par la future maman.