Accueil du site
> Enfants & Ados > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un style de vie anti-obésité ?
Un style de vie anti-obésité ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
18 novembre 2010 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Fondation Louis Bonduelle, 53 articles (Association)

Fondation Louis Bonduelle

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
53
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un style de vie anti-obésité ?

Un style de vie anti-obésité ?

Y a-t-il un style de vie associé à une moindre obésité chez les enfants ? C’est la question sur laquelle se sont penchés des chercheurs grecs qui ont étudié l’impact du style de vie sur l’obésité chez une population d’enfants d’environ 11 ans.

Ils ont pu identifier 5 modèles de style de vie. Le modèle « dîner, repas cuisinés et légumes » (modèle multidimensionnel incluant la consommation de légumes, le fait de manger des repas cuisinés et de dîner) était inversement corrélé à tous les indices de l’obésité, même après exclusion des enfants ayant de faibles apports énergétiques. De même, le modèle « riche en fibres » (impliquant une forte consommation de céréales complètes, de légumes et une faible consommation de boissons sucrées) était associé négativement aux indices d’obésité. Cependant, cette dernière association n’était plus significative en n’incluant uniquement les apports énergétiques acceptables.

Certains modes de vie semblent donc favoriser une obésité moindre chez les enfants. Ces résultats, bien que nécessitant d’être confirmés par d’autres études, pourraient servir de base à la mise en place de nouvelles approches préventives pour lutter contre l’obésité infantile.

 

Consumption of vegetables, cooked meals, and eating dinner is negatively associated with overweight status in children.

Yannakoulia M, Ntalla I, Papoutsakis C, Farmaki AE, Dedoussis GV.

Department of Nutrition and Dietetics, Harokopio University, Athens, Greece. myiannak@hua.gr

Les Nutritionnistes de la Fondation Louis Bonduelle Article d'origine sur www.fondation-louisbonduelle.org
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx0.146.154) le 18 novembre 2010 a 17H05
 (Visiteur)

Je ne comprends pas les explications de cet article ! C’est très sympthétique !

2 votes
par Laure (IP:xxx.xx7.106.135) le 22 novembre 2010 a 12H12
Laure (Visiteur)

Bonjour, Je me présente, je m’appelle Laure. Je suis responsable nutrition au sein de Nestlé Céréales.

Je me permet d’apporter un commentaire illustré : La prise d’un petit-déjeuner est particulièrement importante dans une démarche d’équilibre alimentaire, pour tout le monde. A noter que plusieurs études scientifiques réalisées chez des enfants et adolescents ont montré que la consommation de céréales pour petit-déjeuner n’est pas associée au surpoids et à l’obésité. Dans certains pays, il a même pu être observé que les consommateurs de céréales ont un meilleur IMC (Indice de Masse Corporelle) inférieur à celui des non consommateurs de céréales. Ainsi, un petit-déjeuner à base de céréales Nestlé convient à tous les enfants. Si vous souhaitez connaître les références concernant la relation meilleur IMC et consommateurs de céréales, nous pouvons vous les fournir. Références : 1. Kosti RI, Panagiotakos DB, Zampelas A, Mihas C, Leonard C, et al. (2008). L’association entre la consommation de céréales pour petit-déjeuner et l’IMC d’enfants âgés de 12 à 17 ans, étude VYRONAS. Public Health Nutr. 11(10):1015-21. 2. Panagiotakos DB, Antonogeorgos G, Papadimitriou A, Anthracopoulos MB, Papadopoulos M et al. (2008). Les céréales du petit déjeuner sont associés à une plus faible Breakfast prévalence de l’obésité parmi les enfants de 10 à 12 ans : étude PANACEy. Nutr Metab Cardiovasc Dis.18(9):606-12.