Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un enfant sur cinq entend des voix, c’est grave docteur ?
Un enfant sur cinq entend des voix, c'est grave docteur ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
23 avril 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un enfant sur cinq entend des voix, c’est grave docteur ?

Un enfant sur cinq entend des voix, c'est grave docteur ?

Une étude psychiatrique menée à Dublin, en Irlande, s’est penchée sur la fréquence des hallucinations auditives chez les enfants. Et selon celle-ci, 21 à 23% des enfants âgés de 11 à 13 ans « entendraient des voix ».

Si votre enfant entend des voix, vous-pouvez vous rassurez sur un point : il n’est pas le seul dans cette situation. Une étude menée sur 2 500 enfants irlandais par le docteur Ian Kelleher, publiée dans le British Journal of Psychiatry et relayée parallèlement par le Belfast Telegraph, tendrait même à suggérer une fréquence assez élevée du phénomène : Sur l’échantillon des enfants âgés de 11 à 13 ans, plus d’un intéressé sur cinq (de 21 à 23%) aurait déclaré entendre des voix. Et ces dernières se présenteraient sous plusieurs formes. Il est question de cris, parfois de murmures et dans d’autres cas de conversations.

Ces hallucinations auditives ne présentent à priori aucun risque jusqu’à l’âge de 13 ans, prenant la forme d’un "ami imaginaire" sans réel danger. Mais il faudrait s’en inquiéter si les symptômes perdurent à l’adolescence. Et c’est précisément le cas pour une partie des enfants : 7% des 13 à 16 ans continuent ainsi à évoluer avec ce qui pourrait être interprété à tort "un sixième sens". Dans ce cas, ces manifestations auditives peuvent donner naissance à de véritables problèmes psychiques, avec à la clé une légère schizophrénie, des troubles schizoaffectifs ou des migraines avec aura. Si cela se présente chez votre enfant, il est conseillé de procéder à une évaluation psychiatrique. Et si cette dernière se réalise dans de bonnes conditions, le problème pourrait alors être résolu sans même une prescription de psychotrope.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par pseudo (IP:xxx.xx7.226.8) le 24 avril 2012 a 23H25
pseudo (Visiteur)

Bonsoir,

vous êtes sûr de ne pas avoir oublier une virgule dans vos chiffres ?2,1 à 2,3% au lieu de 21 à 23 %. Parce que ça parait assez invraisemblable. Même si on est plus le 1er avril depuis au moins 21 à 23 jours on peut tout de même se poser la question....

3 votes
par charles (IP:xxx.xx9.181.200) le 26 avril 2012 a 23H08
charles (Visiteur)

Bonjour, Entendre des voix n’est pas anormal en soi, cela devient un problème quand il y a une perte de contrôle. Les enfants possèdent souvent un état vibratoire élaboré, et à mesure que l’égo s’affirme, les voix disparaissent. Le plus difficile c’est d’apprendre à contrôler cet état. J’entends des voix, je parle avec des décédés, je parle avec des anges et plein d’autres chose. Je ne voudrais pour rien au monde perdre cet état de chose, je garde les deux pieds bien ancrés sur terre et ma tête dans le ciel.

Charles merci