Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un enfant fonctionnellement guéri du Sida
Un enfant fonctionnellement guéri du Sida
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 mars 2013 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 541 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
541
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Un enfant fonctionnellement guéri du Sida

Un enfant fonctionnellement guéri du Sida

Le 3 mars dernier, la 20ème conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), qui s’est tenue à Atlanta aux Etats-Unis, fut l’occasion pour une équipe de chercheurs de rapporter le cas d’une guérison apparente d’un enfant infecté par le VIH par sa mère séropositive. Un traitement antirétroviral lui avait été administré 30 heures après sa naissance. Un an après l’arrêt de l’inoculation des antirétroviraux, la présence du virus serait à ce point faible que le système immunitaire de l’organisme parviendrait à le contrôler sans aucun traitement.

Vaincre le Sida ne serait donc plus une utopie ? La révélation de la 20ème conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) laisse en tout cas songeur : Un enfant contaminé par le Sida à la naissance par sa mère non traitée aurait été « guéri fonctionnellement ». Certes, le virus n’a pas été complètement terrassé, mais sa présence est tellement faible que le système immunitaire de l’organisme de l’enfant est en mesure de le contrôler. Et ce, à l’âge de deux ans et demi, et un an après la fin de la mise en place d’une trithérapie moins de 30 heure après sa naissance. La présence virale du virus dans le sang aurait diminué au point de devenir indétectable 29 jours après la naissance de l’enfant.

Pour le Docteur Deborah Persaud, chercheuse et virologue du centre des enfants de la faculté du CHU Johns Hopkins à Baltimore, l’appel est entendu : « Faire une thérapie antirétrovirale très tôt chez les nouveaux-nés pourrait permettre d’obtenir une très longue rémission sans antirétroviraux, en empêchant la formation de ces réservoirs viraux cachés ». Pour l’heure, la seule guérison complète officielle reconnue au monde est celle d’un patient américain du nom de Timothy Brown. Ce quadragénaire, devenu séropositif en 1995, avait eu la surprise, 12 années plus tard, de voir sa charge virale du VIH disparaître de son corps suite a une greffe de cellules-souches réalisée dans un hôpital de Berlin.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
(IP:xxx.xx4.93.80) le 4 mars 2013 a 16H35
 (Visiteur)

En fait ce qu’on ne dit pas c’est que l’organisme a trouvé le moyen de combattre ce virus et que le traitement antirétroviral n’a rien à voir dans cette guérison, d’ailleurs il n’y a aucune preuve que ce traitement fonctionne puisse que cela fait des années que l’on injecte un traitement antirétroviral après la naissance aux enfants contaminés par le sida sans succès.

La vérité est que la nature a simplement trouvé un moyen de neutraliser ce virus et les scientifiques ont détournés cela comme étant leurs découvertes, encore une fraude scientifique qui va rapporter beaucoup d’argent car on va sûrement l’administrer préventivement à tout le monde.

1 vote
par Coryn (IP:xxx.xx1.24.24) le 5 mars 2013 a 16H55
Coryn (Visiteur)

je pense qu’il faut rester prudent dans ce domaine. :

Voir si l’enfant est guéri à long terme .

Voir si c’est un cas exceptionnel ou applicable à de nombreux de cas de Sida. etc.