Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un calculateur pour éviter les bébés obèses
Un calculateur pour éviter les bébés obèses
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 novembre 2012
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Un calculateur pour éviter les bébés obèses

Un calculateur pour éviter les bébés obèses

Une équipe du CNRS a mis au point un calculateur qui permet de prévoir la future obésité des nouveau-nés.

Des chercheurs dirigés par le professeur français Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques sont parvenus à mettre au point un calcul mathématique qui a pour but de prédire l’obésité éventuelle des futurs bébés à risque. Cette équation pourrait permettre à terme d’agir rapidement sur le surpoids des nouveau-nés. C’est le résultat d’une étude publiée dans la revue PLoS One du 28 novembre 2012. 

Une équation préventive

Pour mettre en place ce calculateur, l’équipe du professeur Froguel a tout d’abord analysé l’évolution corporelle de 4000 enfants finlandais nés en 1986, et ce jusqu’à leur adolescence. Ils ont ensuite compilé toutes les données qu’ils possédaient à la naissance de l’enfant : l’indice de masse corporelle (IMC) des deux parents avant la grossesse, la prise de poids de la mère lorsqu’elle était enceinte, combien pesait le bébé lorsqu’elle a accouché, son milieu socio-professionnel, si elle fumait et le nombre d’enfants elle avait eu auparavant.

Après un calcul statistique, les scientifiques ont établi une équation qui a par la suite été convertie en tableur Excel. De cette façon, en remplissant les différents champs à disposition, il est possible de prévoir le risque d’obésité que peut connaître l’enfant plus tard.

Des paramètres socio-culturels

Une fois cette étude menée sur les jeunes garçons finlandais, les chercheurs se sont penchés sur les enfants italiens puis américains. Ils ont alors constaté qu’il leur fallait également intégrer des données sociologiques ou ethnographiques propres à chaque pays.

Cet outil représente donc une avancée dans le traitement préventif de l’obésité infantile. En France, selon les chiffres de l’Institut National de prévention et d’éducation de la santé (INPES), l’obésité est un phénomène qui toucherait 3,5% des enfants, un chiffre qui a doublé en dix ans. C’est pourquoi les autorités sanitaires recommandent aux parents d’inciter leurs fils et leurs filles à pratiquer un sport, à surveiller leur alimentation et à ne pas les laisser trop longtemps devant la télévision ou un ordinateur.

 

 

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité infantile