Accueil du site
> Enfants & Ados
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Tabagisme : forte augmentation chez les ados
Tabagisme : forte augmentation chez les ados
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
4 juillet 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Tabagisme : forte augmentation chez les ados

Tabagisme : forte augmentation chez les ados

Les jeunes français sont désormais les plus gros fumeurs européens. Tel est le constat fait par l’Alliance contre le tabac après la publication début mai des chiffres de l’enquête Paris sans tabac. Un quart des lycéens parisiens sont des fumeurs réguliers. Les chiffres, jugés catastrophiques, ont plus que doublé depuis 2007.

Les médecins pneumologues se disent inquiets. Et ils le sont à juste titre, quand on sait que, depuis 2007, la population d’ados fumant quotidiennement a plus que doublé.
L’enquête 2010 de Paris sans Tabac, publiée le 6 mai dernier, a été menée en partenariat avec le rectorat de Paris et la Caisse primaire d’assurance maladie. Un échantillon de 3500 élèves des collèges et lycéens parisiens a été pris au hasard, ce qui représente 2% de la population concernée. Chaque élève a du répondre à un questionnaire anonyme envoyé aux chefs d’établissement de différents collèges et lycées de la capitale.
La reprise du tabac semble bel et bien se confirmer, surtout chez les collégiens, puisque, 5% des 12-15 ans fument aujourd’hui quotidiennement. En 2007, ils n’étaient que 2%. Une augmentation de près de 144%. La tranche des 16-19 ans est elle passée de 21,4 % à 24,5 % de fumeurs réguliers, une augmentation moins nette, mais qui se confirme dans la durée.
Il semblerait donc que la consommation de tabac augmente avec l’âge. C’est aussi et surtout chez les filles qu’elle progresse de façon spectaculaire, comme l’enquête le prouve avec une augmentation de 170 % chez les collégiennes en 3 ans.
En 2003-2004, pourtant, la consommation de tabac chez les jeunes s’était effondrée sous le coup du premier Plan Cancer. Les responsables de l’association Paris sans tabac dénoncent même l’absence de mesures préventives suffisamment ciblées auprès des ados et la puissance des lobbyistes pro-tabac. Le second Plan Cancer et l’augmentation du prix des paquets ne semblent pas non plus avoir dissuadé les jeunes. Même si ces chiffres ne sont pas représentatifs à l’échelle nationale, ils suscitent l’inquiétude. Surtout quand on sait que commencer à fumer plus tôt rend dépendant plus vite, et probablement beaucoup plus longtemps.
 

La rédaction CareVox

SOURCES

  • Source : Enquête PST – mai 2010 conduite avec le rectorat de Paris, la Ciasse primaire d’assurance maladie sous la conduite de Bertrand Dautzenberg, Maryvonne Noël, Pierre Birkui et Jacqueline Rubal.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Enfants & Ados
Mots-clés :
Tabac
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx6.167.189) le 4 juillet 2010 a 11H47
 (Visiteur)

Il y a une loi qui interdit la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans. Cette loi n’est absolument pas respectée par les débitants de tabac, qui se moquent de vendre des cigarettes à des gamins de 12 ou 13 ans.

Pourquoi ne pas envisager de véritables contrôles et des vraies sanctions contre ceux qui enfreignent ces lois de protection de la jeunesse et de santé publique ?

Mon avis est qu’un établissement qui vend des produits classés interdits à des mineurs devrait dans un premier temps avoir un avertissement et une forte amende, dans un deuxième temps en cas de récidive une fermeture temporaire (disons une semaine déjà ça calme les ardeurs) et dans un troisième temps et bien....je ne sais pas...une condamnation en justice sévère avec pénalités financières lourdes à la clé et pourquoi pas dans les cas les plus graves (multiples récidives, etc) une fermeture définitive ?

Faire comprendre que c’est tout simplement dans LEUR intérêt de tout faire pour respecter ces lois, qui sont dces lois.

Le véritable enjeux des industriels du tabac est de conquérir les jeunes. De nombreuses études que dans une vaste majorité de cas, un jeune qui n’a pas commencé à fumer à 18 ans ne s’y mettra jamais réellement. Faisons respecter ces lois plus sévèrement, et pourquoi ne pas interdire la vente de tabac aux mineurs de moins de 18 ans tout simplement ??