Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Robert-Debré : une troisième maison des adolescents pour l’AP-HP
Robert-Debré : une troisième maison des adolescents pour l'AP-HP
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
8 mars 2013
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Robert-Debré : une troisième maison des adolescents pour l’AP-HP

Robert-Debré : une troisième maison des adolescents pour l'AP-HP

Après la Casita de l’hôpital Avicenne et la maison de Solenn à Cochin, la maison des adolescents de l’hôpital Robert-Debré à Paris inaugurée le 4 février 2013, ouvrira ses portes dans quelques semaines.

La structure « a pour mission d’aider les adolescents à résoudre des difficultés d’ordre scolaire, familial, de santé ou psychologique », précise Mireille FAUGÈRE, directrice générale de l’AP-HP. C’est parce que l’adolescence est une période de la vie marquée par des troubles spécifiques qu’il est nécessaire que les jeunes se sentent accueillis et puissent parler en toute liberté de leur souffrance physique ou psychologique : celle liée au comportement alimentaire, aux difficultés familiales ou à la sexualité par exemple.

La maison dédiée de l’hôpital Robert-Debré souhaite avant tout offrir aux adolescents la neutralité nécessaire pour ne pas les stigmatiser. Cela « va permettre aux jeunes en proie à des difficultés et à leur famille de venir sans contrainte s’informer, se confier et pouvoir être orientés vers une équipe soignante attentive », insiste la directrice générale.

Par son implantation aux pieds du tramway et sa proximité avec l’hôpital Robert-Debré, le bâtiment est facilement accessible depuis les transports en commun.

Cette maison aux couleurs vives, aménagée de mobilier moderne, baignée de lumière naturelle venues des nombreuses baies vitrées, dispose de salles communes invitant aux échanges, à la cohésion et d’autres plus intimes permettant une écoute individuelle et discrète. Adaptée à recevoir près de 300 jeunes, cette maison peut ainsi répondre aux attentes de chacun.

Le projet est une « co-construction », souligne avec enthousiasme le Dr Paul Jacquin, pédiatre, qui dirige la MDA conjointement avec Valérie Gimonet, cadre socio-éducatif.

Issue d’un groupement de coopération sociale et médico-sociale créé en 2011, la MDA est un lieu ouvert et professionnel qui souhaite « créer des synergies au cœur d’un réseau national d’accompagnement et de prise en charge des adolescents ».

Cette maison s’inscrit dans la politique prioritaire de l’AP-HP pour la prise en charge des jeunes de 12 à 20 ans qui représentent environ 20 000 séjours hospitaliers par an.

La MDA de l’hôpital Robert-Debré a été cofinancée pour moitié par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, présidée par Bernadette Chirac et par la région Ile-de-France, la mairie de Paris, le ministère des Affaires sociales et l’Assistance-Publique – Hôpitaux de Paris. Son fonctionnement, articulé avec les autres MDA de l’AP-HP, est financé par une dotation de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France et par une subvention annuelle de la Ville de Paris.

Le bâtiment de la MDA a été financé par : Fondation Hôpitaux de Paris–Hôpitaux de France, Conseil Régional d’Ile-de-France, Ville de Paris, Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

Fondation de France

Fondation JM Bruneau

Fondation René Fournier pour l’Enfance Malheureuse

BNP Paribas

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Adolescents