Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Risque d’obésité pour les enfants gardés en crèche
Risque d'obésité pour les enfants gardés en crèche
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 novembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Risque d’obésité pour les enfants gardés en crèche

Risque d'obésité pour les enfants gardés en crèche

Selon une étude québécoise réalisée auprès de 1 649 enfants nés entre 1997 et 1998, les garderies seraient un facteur d’accroissement du risque d’obésité à hauteur de 65%.

En effet, les enfants restant plus de 10 heures par semaine en crèche sur une période de un an et demi à quatre ans, subissent une prise de poids plus importante. Ainsi, l’expérience démontre une corrélation entre le mode de garde et le poids de l’enfant.

Ce risque d’obésité est chiffrable à 9% par tranche de 5 heures. Toutefois, ce risque de surpoids ne met pas en évidence le lien de cause à effet. Il ouvre simplement l’hypothèse que les pratiques nutritionnelles et physiques exercées dans les garderies favorisent l’obésité.

Néanmoins, cette étude ne reflète pas l’ensemble des crèches et des modes de garde. De plus en plus de structures ont mis en place des régimes alimentaires diversifiés, à base de préparation réalisée sur place et des activités physiques régulières pour tous les enfants.

Par ailleurs, en France, le risque d’obésité infantile est passé de 3% en 1965 à 16% en 2000, certainement à cause des transformations profondes des modes d’alimentation. La préparation des repas familiaux a peu à peu été abandonnée par les familles. Les contraintes du travail et l’industrialisation de l’alimentation ont modifié les habitudes alimentaires des parents et de leurs enfants. Le grignotage et les aliments tout prêts souvent trop riches en graisse et en sucres ont petit à petit pris une place importante dans les foyers et les garderies, avec pour effet pervers d’apporter sans effort une satisfaction immédiate et solitaire.

Ainsi, face à la reconnaissance de la malbouffe, des campagnes de prévention de l’obésité ont été mises en place pour corriger les mauvaises habitudes mises en place dans les foyers et les garderies.

A présent, les professionnels de l’enfance prennent conscience de leur rôle et s’organisent pour appréhender le problème. Quelques pratiques « obésogène », cependant, perdurent.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Enfants