Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Rapt d’un nouveau-né dans une maternité de Nancy
Rapt d'un nouveau-né dans une maternité de Nancy
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 décembre 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Rapt d’un nouveau-né dans une maternité de Nancy

Rapt d'un nouveau-né dans une maternité de Nancy

Un nouveau-né, Lucas, né le 16 décembre dernier, a été kidnappé deux jours après avoir été mis au monde, vers 21h30, à la maternité de Nancy. Une personne est d’ores et déjà suspectée : Une jeune femme âgée de 16 à 20 ans, de corpulence mince avec les cheveux tirés en arrière, qui se serait déguisée en portant les habits du personnel soignant. Une alerte enlèvement a été déclenchée.

Ce fait divers, qui va sans doute relancer le débat sur la sécurité des maternités, a été révélé par RTL. Un nourrisson, aujourd’hui âgé de trois jours, et qui a juste eu le temps de recevoir son prénom, Lucas, a été enlevé le 18 décembre dernier, vers 21h30 à la maternité régionale de Nancy, un bâtiment moderne de la rue du Docteur Heydenreich. C’est un garçon, et il portait un pyjama bleu. Selon la radio, « une alerte enlèvement a été déclenchée par le parquet ». La personne à l’origine de ce rapt serait une ravisseuse qui aurait de 16 à 20 ans, de type européen, grimée, de corpulence mince avec les cheveux tirés en arrière et une frange rabattue sur le front. Elle aurait pénétré dans la maternité vêtue d’une blouse de médecin ou d’infirmière. Et portait, toujours selon des témoins et des images de caméras de vidéosurveillance, une chemise et un pantalon sombre ainsi qu’une écharpe. Enfin, elle aurait été munie d’un sac de voyage de couleur sombre tenu en bandoulière qui aurait pu servir à transporter le nouveau-né.
 
Se présentant comme une auxiliaire de vie de la maternité, la ravisseuse est montée au premier étage et est entrée dans une chambre où étaient présentes deux mamans et leur bébé respectif. Ayant essuyé le refus de la première maman à qui elle avait proposé d’emmener son bébé à la nursery pour la nuit, la suspecte se serait alors rabattue sur le second nourrisson présent dans la pièce et dont la mère, âgée de 23 ou 24 ans, dormait. La ravisseuse a mis le bébé dans le sac et a pris la fuite. Le désarroi de la mère fut grande, lorsqu’elle s’est réveillée quelques minutes plus tard. L’alerte a été donnée à 23 heures. Le SRPJ (Service régional de police judiciaire) a aussitôt été contacté, et Laurence Verger, porte-parole du CHU, s’est préparée pour affronter les questions des journalistes. Les enquêteurs ont été mis sur les rails.

Ces derniers ont étudié les images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance. S’ils ne disposent toujours pas d’éléments permettant d’aboutir à l’identité de la suspecte, ils écartent l’hypothèse d’un « enlèvement crapuleux ». Pour éviter toute fuite de la personne suspecte à l’étranger, le SRPJ de Nancy a alerté, dans la nuit, les polices belge, luxembourgeoise et allemande. A l’aube, dans la matinée du 19 décembre, les autorités régionales ont lancé un appel à témoin pour retrouver le bébé. Des recherches ont également été entamées auprès de professionnels de santé, notamment des médecins et des pharmaciens. Alors que la mère du bébé enlevé s’est vue proposer un soutien psychologique, des auditions du personnel de l’hôpital sont toujours en cours. Les personnes pouvant aider d’une manière ou d’une autre les services de police pour les biens de l’enquête sont invitées à joindre la police au 03 83 17 29 44 ou au 08 05 20 02 00.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté