Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Que faire si votre enfant n’a pas envie d’apprendre ?
Que faire si votre enfant n'a pas envie d'apprendre ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 septembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Que faire si votre enfant n’a pas envie d’apprendre ?

Que faire si votre enfant n'a pas envie d'apprendre ?

Je suis sûr que beaucoup de parents sont confrontés au problème de l’enfant qui ne désire pas apprendre. Souvent, nous les adultes, nous avons tendance à blâmer l’enfant dans ces moments-là, « il est paresseux, ne veut pas faire ses devoirs », « rien ne l’intéresse dans la vie », « il ne tient pas compte de mes conseils ». Alors nous nous interrogeons et nous nous demandons si nous faisons quelque chose de mal, faute du résultat souhaité.

Comment trouver la cause ?

Si l’enfant ne veut pas apprendre, alors :

Pensez-y sans faire d’idée noire. Tout le monde sait que les difficultés sont mieux traitées dans un environnement calme et équilibré. Pour l’enfant, il est très important de savoir que les adultes sont sages, calmes et confiant de leur succès. Gardez la tête froide, « la dignité d’un sage ne fait pas bouillir, rien ne sert de toujours s’exciter ».

Cherchez à reconnaître les réticences à son apprentissage. Les principaux motifs de refus de l’éducation sont les suivants :

- Querelle avec des camarades de classe

- Conflits avec l’enseignant ou antipathie avec l’enseignant

- L’ennui face aux sujets

- Le mode impropre de la journée (levé trop tôt)

- Fatigue chronique, stress

- Peine pour apprendre les leçons, etc.

Bien sûr comme un enquêteur, vous chercherez la raison mais ce n’est pas nécessaire. Si vous demandez à un enfant : « Et bien, tu t‘es disputé aujourd’hui » ou « qu’est-ce que le professeur t’as dit aujourd’hui », vous ne résoudrez pas systématiquement le problème. La situation peut être traumatisante et il ne souhaite pas forcement en parler.

La conversation ne doit pas être la seule source d’information, parlez avec les autres enfants de l’école ou leurs parents. Intéressez-vous à la vie de l’école pour connaître les enfants perturbateurs ou paresseux, les enseignants en colère, les conflits entre élèves.

Permettez à l’enfant d’exprimer son attitude face à une situation donnée, et ensuite vérifiez les choses avec les affaires scolaires. N’oubliez pas que l’enseignant n’est pas là pour vous remplacer mais pour enseigner des leçons à votre enfant. 

Maintenant que vous pensez avoir trouvé la cause, il faut lui redonner envie d’aller à l’école pour apprendre

La punition n’élimine pas les causes du conflit lui-même, alors soyez prudent et punissez l’enfant de manière juste.

Si le conflit est lié à des querelles entres enfants, apprenez lui l’art délicat d’éviter les conflits, en préférant le dialogue au rapport physique par exemple.

Si le conflit est lié à l’enseignant, expliquez qu’une personne plus âgée doit être respecté. N’ignorez pas que les sentiments de l’enfant envers son enseignant influencent sont apprentissage. Chercher toujours à protéger la réputation de l’enseignant car il est le garant de l'autorité parentale.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté