Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pourquoi l’autisme touche plus les garçons que les filles ?
Pourquoi l'autisme touche plus les garçons que les filles ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
1er mars 2012
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pourquoi l’autisme touche plus les garçons que les filles ?

Pourquoi l'autisme touche plus les garçons que les filles ?

L’autisme, ce trouble du développement qui entraîne des déficits dans le comportement social et la communication, touche quatre fois plus de garçons que de filles. En raison de ce déséquilibre extrême, certains scientifiques avancent que les hormones sexuelles peuvent être impliquées dans la maladie. Maintenant, les chercheurs ont identifié pour la première fois un gène qui pourrait aider à expliquer l’écart entre les sexes, à la base de certains symptômes de l’autisme commun.

En 2010, la biologiste Valérie Hu de la George Washington University Medical Center et ses collègues ont découvert que le cerveau de personnes atteintes d'autisme a de faibles niveaux d'une protéine produite par un gène appelé orpheline récepteur alpha (RORA). Maintenant ils rapportent dans une étude publiée dans PLoS ONE, que ce gène interagit avec certains types d'oestrogène et de testostérone dans le cerveau.

Hu et son équipe ont examiné les cellules neurales dans leur laboratoire. Ils ont constaté que RORA contrôle la production d'une enzyme appelée aromatase, ce qui convertit la testostérone en oestrogène. Mais dans leurs tests, la présence de testostérone rend le gène RORA moins actif, conduisant à une baisse de l'aromatase et une accumulation de testostérone. L'œstrogène a eu l'effet inverse. Dans le cerveau, l'équilibre des hormones sexuelles régule l'activité RORA et maintient les niveaux d'hormones stables, mais tout déséquilibre peut être aggravé par cette boucle.

Ensuite, les chercheurs ont confirmé que le tissu cérébral d’autiste contenait en effet de faibles quantités de la protéine et de l'aromatase RORA. Les auteurs suggèrent qu'une carence en ces molécules entraîne la spirale, résultant en une accumulation de testostérone qui peut causer l'autisme. Chez la plupart des femmes, des niveaux plus élevés d'oestrogène pourraient les protéger.

NB : N'oublions pas : l'anorexie touche surtout les filles. y a-t-il un rapport ?

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté