Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pesticides : Il y a urgence à protéger nos enfants !
Pesticides : Il y a urgence à protéger nos enfants !
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Se soigner naturellement, 16 articles (Magazine)

Se soigner naturellement

Magazine
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
16
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pesticides : Il y a urgence à protéger nos enfants !

Pesticides : Il y a urgence à protéger nos enfants !
21 résidus de pesticides ont été retrouvés dans les cheveux d’enfants vivant en zone rurale. C’est un véritable cocktail de perturbateurs endocriniens que dénonce Générations Futures1 à l’issue de l’enquête qu’ils viennent de réaliser.
 
L’idée était d’évaluer l’exposition aux produits phytosanitaires des enfants qui vivent ou vont à l’école à proximité de terres agricoles en analysant une mèche de leurs cheveux. 30 bambins, âgés de 3 à 10 ans se sont donc prêtés au jeu.
L’enquête très ciblée a recherché 53 pesticides suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et le résultat est édifiant : 21 résidus de pesticides ont été retrouvés en moyenne par enfant et 35 parmi les 53 pesticides étudiés ont été retrouvés au moins une fois !
Pourtant, parmi ces substances, 13 sont interdites en usage agricole, mais peuvent être utilisés dans d’autres produits, comme les colliers antipuces.
Pour mémoire, les perturbateurs endocriniens sont des substances d’origine naturelle ou artificielle qui perturbent le fonctionnement de l’organisme d’un individu et même de ses descendants ! Il y a donc de quoi se préoccuper de l’exposition de nos enfants aux pesticides.
En effet, si cette étude doit être prise avec recul, compte tenu du faible échantillonnage, elle soulève tout de même la question du devenir des habitants des zones rurales et tout particulièrement des utilisateurs de produits phytosanitaires.
1- Générations Futures est une association spécialisée dans la question des pesticides
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :
Commentaires
0 vote
par bob (IP:xxx.xx4.176.196) le 3 juillet 2014 a 16H39
bob (Visiteur)

On vous dira que même si l’on retrouve des pesticides dans nos produits frais, ce n’est pas grave parce que « notre seuil de tolérance n’est pas atteint ». D’abord, cette affirmation n’est pas justifiée. Par exemple, une enquête menée par la revue de l’UFC Que choisir à partir des analyses d’échantillons de 92 bouteilles de vin français, montre des taux de pesticides jusqu’à 3 500 fois supérieurs à la potabilité de l’eau et la présence de produits interdits dans 20 % des vins.

voir : http://2ccr.unblog.fr/2014/07/02/ma...