Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pédiatrie : un jouet digital pour apaiser la douleur des piqûres
Pédiatrie : un jouet digital pour apaiser la douleur des piqûres
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 novembre 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Pédiatrie : un jouet digital pour apaiser la douleur des piqûres

Pédiatrie : un jouet digital pour apaiser la douleur des piqûres

Au centre hospitalier Alès Cévennes, depuis plusieurs mois dans le service pédiatrique, une application Ludicalm, est testée et mise au point sur tablette ou smartphone afin de rendre les soins dispensés sur les enfants par les infirmières, de devenir ludiques et surtout sereins.

En effet, le personnel médical distrait les patients notamment lors des prises de sang ou lors de la pose d’un cathéter avec cette application.

Le principe de l’application est de mettre en scène ce qui se déroule dans la chambre du patient. Après les explications de l’intervention médicale, un pictogramme (un symbole qui une fois numérisé, permet à l’application de s’animer) sur un petit carton, est apposé à l’endroit du corps de l’enfant où l’infirmière va procéder à la piqûre ou au pansement. Sur l’écran de la tablette ou du Smartphone, apparaît à la place du symbole une grenouille sur son nénuphar. « Cela permet à l’enfant de ne pas bouger, sinon la grenouille disparaît de l’écran ».

L’animal présent sur l’écran peut ensuite être animé par le doigt du patient sur l’écran de la tablette tactile. Par exemple, une lumière peut voler autour et à l’instant de la piqûre, une luciole apparaît créant la surprise et faisant oublier la douleur.

Cette nouvelle technologie qui s’invite à l’hôpital sera de plus en plus présente à l’avenir. D’autres techniques notamment Bébé On Line, qui permet un contact visuel entre la mère et son bébé séparés à l’hôpital sont déjà très répandues.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté