Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Partager le sommeil de son enfant : Le co-dodo
Partager le sommeil de son enfant : Le co-dodo
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2013
Auteur de l'article
Anne-Laure Grillo, 8 articles (Naturopathe)

Anne-Laure Grillo

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
1
nombre de votes
1

Partager le sommeil de son enfant : Le co-dodo

Partager le sommeil de son enfant : Le co-dodo

Le co-dodo a fait parti de notre vie de la naissance jusqu’aux 2 ans de notre fils. Il lui arrive encore de dormir avec nous quand il a besoin de se sentir rassuré.

La critique est longue sur le sujet !

Alors pourquoi partager le sommeil de son enfant ? Tout d'abord un bébé jusqu'à sa naissance a toujours vécu en symbiose avec sa maman. Une naissance n'est pas un moment agréable pour le nourrisson, c'est même effrayant et douloureux.Vous allez l'écraser, l'étouffer, il va avoir trop chaud, il va être dépendant, c'est malsain…

L'enfant ne comprend pas pourquoi il est séparé de sa maman d'un coup, alors qu'il a un besoin vital d'être prêt d'elle.

Un enfant de 0 à 1 an qui dort seul dans sa chambre a 70% plus de risques en ce qui concerne la mort subite du nourrisson, contrairement à un enfant qui dort avec ses parents.

Mieux vaut ne pas tenter ! Quand on sait qu'il y a 280 cas de mort subite du nourrisson en France par an…

En Asie la mort subite du nourrisson n'existe pas. Tous les parents partagent le sommeil de leur enfant. Là-bas, cette mort du nourrisson est très associée à la population occidentale et notre mode de vie.

 Pour bien partager le sommeil de son enfant, il y a des règles à respecter : 

  • Votre enfant peut dormir dans son lit, qui sera collé au votre, pour que maman puisse avoir un contact physique en cas de besoin, comme la main posée sur le ventre de bébé pour l'apaiser.
  •  Toujours coucher votre enfant sur le dos, le mieux est d'utiliser un cale bébé adapté. Ensuite ne jamais mettre de drap ou de couverture à un bébé, ni oreiller, sous risque d'asphyxie !
  •  Si il fait chaud laissez bébé en pyjama léger ou petit body pour dormir, si au contraire c'est en plein mois de février, chauffez votre chambre à 19 degrés, jamais plus et habillez votre enfant avec un body et un pyjama d'hiver, puis mettez le dans une turbulette ou un dort-bien douillet prévu pour le froid.

Si votre enfant dort dans votre lit, investissez dans un cocoonababy, c'est le moyen le plus confortable pour bébé et le plus sécurisé.

Le cocoonababy est un petit matelas ergonomique, qui permet au bébé de se sentir en sécurité comme dans le ventre de la mère. Ce qui est génial avec ce petit nid, c'est qu'il n'aplatit pas le crâne de l'enfant et garde la forme de la tête bien ronde.

Très sécurisé, car dans son petit matelas l'enfant est surélevé, il est donc à l'abri des gestes brusques et hors des couvertures. Une large ceinture en tissu maintien le tout petit pour plus de sécurité.

Évidement que votre enfant dorme dans votre chambre ou pas, il est fortement déconseillé de se droguer, de se coucher en ayant bu (valable également pour le reste de la journée), ou de fumer dans votre maison.

Il faut en tant qu'adulte responsable de ce petit être qui dépend totalement de vous, que vous soyez alerte et réceptif à tous les besoins de votre nouveau né.

Car rappelez-vous qu'un enfant n'a que des besoins avant l'âge de 3 ans.

Ensuite ne vous inquiétez pas, votre enfant ne va pas rester dans votre lit jusqu'a son mariage !

Il ne va pas non plus faire des crises de colère pour dormir avec vous à 5 ans.

A l'âge de 3 ans, au grand maximum votre enfant va de lui-même vouloir dormir dans son lit de "grand", il suffit de l'emmener doucement sur ce chemin en l'accompagnant.

Mettez de jolis draps, décorez son lit…

N'oubliez pas de lire une histoire à votre enfant de la grossesse jusqu'à ce qu'il décide de ne plus avoir d'histoires de lui même.

C'est un moment très important pour l'écoute, le langage et le partage. C'est également un rituel qui rassure votre petit en lui permettant de se situer dans le temps. On lit une histoire ce qui équivaut pour lui, c'est l'heure de se coucher, il fait nuit et la nuit on dort.

Aujourd'hui mon fils est autonome comme n'importe quel enfant de son âge, il n'est pas introverti, il est même très bien dans sa peau et sait exactement ce qu'il veut.

Rappelez-vous que chaque enfant a son propre caractère et qu'un enfant qui est timide devant des inconnus ou en situation inconnu, est un enfant tout à fait "normal". Après deux heures dans la même situation, le petit enfant reprend ses aises.

 

Anne-Laure Grillo

SOURCES

  • Anne-Laure Grillo par La Santé et les Plantes
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Bébé Parents Sommeil