Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Orthophonistes, attention danger !
Orthophonistes, attention danger !
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
3 avril 2012
Auteur de l'article
Orthophoniste, 5 articles (Orthophoniste)

Orthophoniste

Orthophoniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Orthophonistes, attention danger !

Orthophonistes, attention danger !

La dernière en date de Jean-Louis Borloo met encore le feu aux poudres. En bref, puisqu’on supprime les RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté), faisons appel aux orthophonistes, intégrons les dans les écoles... c’est facile, y’a plus qu’à.

Alors comme d'habitude, on râle, on fait des communiqués de presse, nous nous indignons en précisant que nous ne sommes pas des supers instits, mais les vraies questions qui les pose ?

Certaines orthophonistes passent leur temps à résister aux pressions des écoles qui veulent absolument le compte rendu du bilan quand il y en a d'autres qui le fournissent allègrement. Une amie s'est entendue dire la semaine dernière par une enseignante à qui elle refusait tout net de donner le document tant convoité : "c'est pour ça que je préfère que mes élèves aillent chez Mme Bidule plutôt que chez vous, avec elle au moins j'ai le compte rendu dans la boite aux lettres de l'école le lendemain". Mention spéciale donc à celles qui distribuent sans discernement des documents qui sont classés secret professionnel. Mais soyons honnêtes, si ça peut rapporter gros pourquoi se gêner ? Si on veut qu'il y ait une limite bien claire entre nous et l'éducation nationale, commençons par respecter les règles de déontologie de base.

Un autre problème que posent les propositions de Borloo c'est : à quand l'intégration en secteur public avec déconventionnement à la clé ?

Mais la conclusion de tout ça c'est encore et toujours cette fameuse frontière entre le soutien scolaire et l'orthophonie. Mes stagiaires m'ont fait une remarque intéressante à ce propos. Quand elle sortent d'une journée chez moi, elles sont vidées et s'étonnent de voir l'énergie considérable que demandent mes patients, au regard de ceux qu'elles voient dans d'autres cabinet, en particulier à la Grande Ville à forte concentration de professionnels. Alors je leur ai demandé d'être tout particulièrement attentives aux pathologies traitées, de se concentrer sur la pathologie, uniquement sur ce point. Elles n'ont pas mis longtemps à comprendre et à faire la différence entre une vraie DL/DO et un souci uniquement scolaire.

Si j'ai pu servir à ça, c'est déjà pas mal. Mais ça reste une goutte d'eau.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté