Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Nos enfants abusent du téléphone portable
Nos enfants abusent du téléphone portable
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 février 2013
Auteur de l'article
Camille, 335 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
335
nombre de commentaires
49
nombre de votes
288

Nos enfants abusent du téléphone portable

Nos enfants abusent du téléphone portable

Selon une récente étude de l’Association Santé Environnement France (ASEF), les trois quarts des adolescents dorment avec leur téléphone portable allumé sous l’oreiller ou sur la table de chevet, après l’avoir gardé dans « la poche » durant la journée.

Cette analyse repose sur une enquête réalisée auprès de quelque 600 élèves âgés de 14 à 20 ans. Ces individus ont rempli un questionnaire élaboré dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur les risques liés à la téléphonie mobile organisée à l'automne dernier par l'ASEF (qui dit regrouper 2.500 médecins) dans des lycées et des centres de formation de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les premiers éléments ont confirmé les précédentes études, à savoir que les ¾ des jeunes utilisent le téléphone portable avant l'âge de 14 ans et 1/3 d’entre eux avant l'âge de 10 ans.

Concernant son utilisation, une grande majorité (85%) privilégie l’envoie de sms aux appels téléphoniques bien que 42% d'entre eux passent plus d'une demi-heure au téléphone par jour.

Sur le sujet des risques liés à la téléphonie, 72% estiment en avoir entendu parler, néanmoins ils ne savent pas très bien comment se protéger. Seulement la moitié de ces jeunes savent qu’il ne faut pas garder son téléphone en permanence sur soi et qu'il ne faut pas dormir avec son téléphone allumé à côté de soit. Concernant le kit mains-libres, il a aucun intérêt à leur yeux.

Pour mémoire, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) affirme que même si aucune preuve scientifique n'existe, « des interrogations subsistent sur d'éventuels effets à long terme » du téléphone portable.

Ainsi, l’utilisation d’un kit main libre et l’éloignement de son téléphone des zones sensibles du corps sont vivement recommandés, notamment lors de déplacements à vitesse rapide.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté