Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Recherches dans le traitement des maladies respiratoires chroniques des grands prématurés
Recherches dans le traitement des maladies respiratoires chroniques des grands prématurés
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 mars 2012
Auteur de l'article
Fondation PremUp, 12 articles (Rédacteur)

Fondation PremUp

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Recherches dans le traitement des maladies respiratoires chroniques des grands prématurés

Recherches dans le traitement des maladies respiratoires chroniques des grands prématurés

La Fondation PremUp a annoncé le 15 mars 2012 le renouvellement du soutien de la Fondation Air Liquide aux recherches sur la dysplasie broncho-pulmonaire des bébés prématurés.

« Les équipes du Pôle de Recherche de PremUp (qui regroupe plus de 200 chercheurs relevant de 14 pôles de recherche académique) ont une expertise unique de recherche sur les nouvelles stratégies pharmacologiques destinées à protéger à la fois le cerveau et les poumons du nouveau-né prématuré », explique Danièle Evain-Brion, Directrice de PremUp.

Créée en 2007, la Fondation de coopération scientifique PremUp a pour mission d’accélérer les progrès médicaux par une interaction forte entre la recherche et les soins pour préserver la santé de la femme enceinte, lutter contre l’accouchement prématuré et protéger l’enfant prématuré. « PremUp joue un rôle d’accélérateur, de facilitateur pour la recherche et le soin de prise en charge de la grossesse. Nous n’avons pas vocation à financer la totalité des recherches en périnatologie, nous n’en avons d’ailleurs pas les moyens, rappelle Danièle Evain –Brion. Notre stratégie est de développer les collaborations cliniques et de recherche nécessaires à la compréhension et à la prise en charge globale de la prématurité par l’étude des trois composantes de la naissance : la mère, l’enfant et le placenta. Le soutien que la Fondation Air Liquide apporte depuis 2009 aux travaux menés sous la direction du Professeur Pierre-Henri Jarreau est une illustration de cette stratégie. PremUp se félicite de la poursuite de ce partenariat pour deux nouvelles années, et entend contribuer ainsi, à terme, à la mise au point de traitements adaptés contre les séquelles respiratoires de la grande prématurité ».

Protéger les poumons du nouveau-né prématuré

Au même titre que les troubles neurologiques, les maladies respiratoires sont sources de lourdes séquelles chez les bébés prématurés. « Les troubles respiratoires liés à la dysplasie broncho-pulmonaire, une maladie respiratoire chronique qui touche chaque année environ 4.000 grands prématurés et qui est lié un arrêt précoce de leur développement pulmonaire) sont difficilement pris en charge par les néonatologues et pédiatres, explique le Professeur Pierre-Henri Jarreau, Chef du Service de médecine néonatale de l’Hôpital Cochin Port-Royal, Unité Inserm 767- Université Paris Descartes. La grande fragilité respiratoire des prématurés peut avoir des conséquences à plus long terme plus ou moins invalidantes : les enfants présentent une insuffisance respiratoire et une sensibilité accrue aux infections respiratoires, ils sont plus fréquemment ré-hospitalisés durant leurs deux premières années notamment pour des bronchiolites, ils développent souvent de l’asthme et ont un risque accru de retards psychomoteurs ».

L’étude du versant inflammatoire de la dysplasie broncho-pulmonaire

Dès sa création en 2007, PremUp a développé un programme d’identification des mécanismes inflammatoires et du rôle de certaines enzymes dans le développement pulmonaire, destiné notamment à mettre au point de nouveaux traitements contre la dysplasie broncho pulmonaire. En 2009, la Fondation PremUp avait obtenu le soutien de la fondation Air Liquide pour le financement (à hauteur de 50.000 euros) de ce programme porté par le Professeur Pierre-Henri Jarreau membre du réseau PremUp. L’objectif était alors de comprendre les mécanismes inflammatoires conduisant à une dysplasie broncho-pulmonaire chez le grand prématuré et de faire émerger de nouvelles thérapeutiques en testant une nouvelle classe d’agents anti-inflammatoires.

Les maladies respiratoires des prématurés sont-elles programmées pendant la grossesse ?

La deuxième phase de ce programme de recherche, qui va bénéficier pour 2012 et 2013 d’un nouveau soutien financier de la Fondation Air Liquide, pose la question d’une éventuelle programmation pendant la grossesse de certaines anomalies se déclenchant après la naissance.

www.premup.org

 

POST-SCRIPTUM

  • Cette phase de recherche va être effectuée par Elodie Zana-Taïeb, Chef de clinique, Service de médecine néonatale de l’Hôpital Cochin Port-Royal, sous la direction du Professeur Jarreau

SOURCES

  • Fondation PremUp
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté