Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les poux ? Bonjour la prise de tête...
Les poux ? Bonjour la prise de tête...
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
25 novembre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
catoune, 1 article (Site internet)

catoune

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les poux ? Bonjour la prise de tête...

Les poux ? Bonjour la prise de tête...

Voici quelques astuces pour mieux lutter contre les poux ! Et avec des produits moins nocifs pour nos chères petites têtes...

JPEG - 14.8 ko
Poux : les bons gestes pour les éradiquer

L’automne s’installe, nos petits chérubins reprennent le chemin de l’école et voilà que renaît la hantise de cette charmante petite bête active, tenace et euh… je dirai même plutôt attachante !!! Les Poux ! Crainte, oh ! combien justifiée puisque les épidémies ne tardent jamais bien longtemps à se manifester. Et c’est parti pour une longue lutte acharnée contre ces petits envahisseurs.

Alors bien sûr, le pou n’est pas dangereux en lui-même, mais lorsqu’il s’installe sur nos têtes, il a vite tendance à s’incruster, à se déplacer et à se démultiplier. Sa cible favorite : les enfants, cela explique la contamination très rapide des écoles puis des foyers, dès qu’il fait son apparition.

Petit rappel sur cet individu tant indésirable que disgracieux : ah ! ça, c’est le moins que l’on puisse dire. Si Dame Nature a fait en sorte que chaque être vivant ait une utilité sur Terre, même si parfois l’esthétique n’est pas au rendez-vous, on peut dire que le pou, n’a vraiment pas eu de chance… même pas beau, voire même hideux, quant à sa raison d’être ???

Mieux connaître cette petite créature...

Bref, nous voilà face à un petit insecte parasite, sans ailes, mais dont les six pattes munies de pinces lui permettent de s’accrocher au cheveu. Petite précision : le pou nage mais il ne saute pas. Il se nourrit du sang du cuir chevelu, ses piqûres provoquant des démangeaisons. Ses lieux préférés ? Les endroits chauds : la nuque ou le derrière des oreilles. En cas de démangeaisons c’est là que vous pourrez facilement vérifier sa présence. Le pou peut vivre 6 à 8 semaines. La femelle, plus grande que le mâle, pond pendant 20 à 30 jours plus de 10 lentes par jour, lentes qui vont ensuite éclore en une huitaine de jours, et qui deviendront autant de poux adultes en mesure de se reproduire au bout de deux semaines. En bref, le pou femelle, au cours de sa vie, va pondre plus de 300 œufs.

Et c’est ainsi que, grâce à leurs petites pattes musclées munies de pinces, les poux vont s’accrocher aux cheveux, mais ils vont également passer de têtes en têtes via bonnets, écharpes, chapeaux, peignes et brosses à cheveux, mais aussi oreillers, appuie-têtes, fauteuils et j’en passe… On imagine aisément la vitesse à laquelle l’épidémie peut se propager. Et même si la rentrée est propice à leur réapparition, il ne faut pas oublier que le pou peut vivre toute l’année, la vigilance reste donc de rigueur.

Alors comment se débarrasser de cet intrus indésirable ?

- La première des choses à faire dès lors qu’un membre de la famille est contaminé est de passer au crible toutes les têtes de la maison. S’ensuit bien évidemment la mise en place du méga-grand nettoyage indispensable.

- Très important ensuite : prévenir l’école au plus tôt « oh non ! Maman, tu vas pas le dire à la maîtresse, c’est la honte, après mes copains et mes copines ils vont se moquer de moi, quand ils sauront que j’ai des poux. S’te plaît maman, nooonnn !! " C’est justement là le problème, le fait de ne pas le signaler à l’établissement, c’est l’épidémie aigüe assurée. Sans compter qu’il n’y a aucune honte à attraper des poux et que, contrairement aux idées reçues, les poux ne rechignent nullement à squatter des têtes propres et soignées.

Alors seulement le combat peut commencer, et il faudra aller jusqu’au bout, s’armer de patience et les exterminer TOUS, jusqu’au dernier, ainsi que leurs lentes, car, contrairement à Highlander, il ne peut en rester un seul, sinon tout est à refaire.

De nombreux produits existent sur le marché. Attention toutefois à certains traitements chimiques qui sont proposés en pharmacie, polluants, agressifs pour le cuir chevelu, chers et bien souvent inefficaces. Vouloir se débarrasser des poux ok, mais pas à n’importe quel prix. Pour preuve cet accident survenu dans le Morbihan la semaine dernière, lorsqu’une maman a été gravement brûlée, après avoir appliqué sur ses cheveux, la lotion anti-poux Pouxit.

Quel que soit le produit utilisé, le risque existe, il n’y a qu’à ouvrir le flacon et respirer l’odeur, bien souvent agressive, voire insupportable qui s’en dégage, pour imaginer la toxicité pour le corps de ce liquide insecticide, appliqué sur le cuir chevelu.

Certaines marques telles que Prioderm, Item, Pyréflor mettent en garde le consommateur sur l’inflammabilité du produit, en le marquant noir sur blanc sur l’emballage ou sur le flacon. D’autres par contre ne préviennent d’aucun risque. Faut-il croire dans ce cas à la fiabilité du produit, ou s’agit-il d’omissions volontaires des fabricants ?

Quelques suggestions de produits anti-poux moins toxiques

Même si le traitement des cheveux est indispensable, une fois encore, on peut appliquer le principe de précaution. La cosmétique naturelle et biologique a élaboré des soins capillaires qui permettent de lutter contre la contamination par les poux de manière efficace et naturelle.

Balépou de la gamme Pédiakid des Laboratoires Ineldéa a été spécialement élaboré pour éloigner et combattre les poux. Doux pour le cuir chevelu, Balépou assure une protection naturelle au quotidien. Présenté sous la forme d’une lotion en spray à base d’eau florale de lavande et d’huiles essentielles de lavande, cèdre, géranium, orange douce…, Balépou trouvera tout naturellement sa place parmi vos cosmétiques, y compris pour prendre soin de la peau fragile des enfants et de votre bébé dès son plus jeune âge. En complément vous utiliserez le Shampooing Spécial Poux de Douce Nature, lui aussi préventif et curatif, contenant de l’eau florale de lavandin bio ainsi que de l’huile de neem qui allie l’effet répulsif naturel, associé à l’action asphyxiante de l’huile.

Le peigne anti-poux

Autre élément indissociable du traitement, c’est le peigne anti-poux. Je dirai même que sans lui, le traitement s’avèrera long, fastidieux voire inefficace, car tant qu’il reste UNE lente, la prolifération peut recommencer. Et le seul peigne efficace, c’est le peigne en acier inoxydable.

Pas toujours facile à trouver en magasin… Passé régulièrement dans les cheveux, le peigne anti-poux AYA permet d’éliminer les lentes quelle que soit leur taille. Il est efficace sur tous les types de cheveux ; stérilisable, il est inaltérable et servira à toute la famille.

J’ai personnellement bien connu avec mes trois enfants, et pendant des années ces batailles interminables contre cette plaie que sont les poux. Pour les meilleures années, se furent des luttes non-stop avec pour seul répit les grandes vacances d’été. Je suis heureuse de constater que la cosmétique bio qui se développe de plus en plus chaque jour ait élaboré des produits de qualité, sans risque pour notre environnement et surtout pour la santé de nos enfants. Ces produits ont donc trouvé tout naturellement leur place dans notre boutique Le Monde de Léa, et puis n’oublions pas que d’ici peu Léa va partir sur le chemin de l’école, et bien moi je vous le dis : les poux n’ont qu’à bien se tenir…

Catherine
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Poux Enfants
Commentaires
2 votes
par dussauge (IP:xxx.xx3.109.3) le 26 novembre 2008 a 10H48
dussauge (Visiteur)

Votre article est décevant et un peu trop commercial. Vous oubliez d’autres astuces :
- Prévention : lavande concentrée pour mettre une goutte par semaine sur cols de manteau et bonnet. Le pou déteste la lavande !
- Prévention : henné incolore pour les filles et garçons tous les trois mois. Préparer la pâte un peu verte et l’appliquer sur les cheveux (comme un casque) durant au moins deux heures, puis faire le shampoing anti-poux.
- passer aérosol anti-pou sur le matelas, les têtes des canapés, des sièges de voiture, dans un sac poubelle fermé durant 3 heures avec tous les nounours. Puis faire une machine à laver 30 minutes et surtout sécheuse.
- changer taie d’oreiller samedi et dimanche durant l’attaque fatale avec lotion anti-poux avant de dormir et shampoing le lendemain matin
- avec la lotion toujours placer une serviette humide sur les yeux, nez et bouche de l’enfant afin qu’il n’inhale pas les vapeurs d’alcool. bon courage

2 votes
par tumaluss (IP:xxx.xx6.153.52) le 26 novembre 2008 a 13H04
tumaluss (Visiteur)

il y quelques années mes poux me prenaient vraiment la tête, j’étais ce quon appelle une tête à poux.J’avais essayé toutes sortes de produits vendus en pharmacie sans en venir à bout.Quelqu’un m’a alors suggéré d’étaler du produit anti-puce pour chien avec un pinceau et le peigne anti-pou sur le cheveu , sans jamais toucher le cuir chevelu. ça a été souverain, je n’ai plus jamais entendu parler de ces petites bêtes la !!!