Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les gouttes pour les yeux sont toxiques pour les enfants
Les gouttes pour les yeux sont toxiques pour les enfants
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 novembre 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les gouttes pour les yeux sont toxiques pour les enfants

Les gouttes pour les yeux sont toxiques pour les enfants

Selon l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM), les collyres mydriatiques (gouttes pour les yeux) destinés à dilater la pupille lors d’examens ophtalmologiques présenteraient des risques sur la santé des plus petits, pouvant occasionner des troubles graves chez ces derniers suite à des ingestions accidentelles. L’alerte a été donnée aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration (FDA). En France l’ANSM a adressé une mise en garde sous forme de communiqué le 21 novembre dernier.

L’ANSM avertit les parents : Les collyres pour les yeux, qui sont des gouttes régulièrement utilisées par les ophtalmologues pour établir un diagnostic, réaliser une chirurgie oculaire ou traiter certaines pathologies, présenteraient un risque de toxicité systémique. L’autorité s’est ainsi exprimée pour les colonnes du Figaro : « Le produit peut toucher les organes. Il y a eu une quarantaine de cas graves, tous âges confondus, qui ont été observés ces dernières années. Parmi ceux-ci trois décès, dont un bébé. Les enfants de moins de huit ans sont les plus exposés ». Ces gouttes pour les yeux avaient déjà suscité une réserve de la part de la France. Une enquête avait été ouverte en 2008, et les produits figurent sur la liste des 77 médicaments sous surveillance de l’ANSM depuis 2011.
 
Le risque viendrait plus précisément de l’Atropine, une substance utilisée dans plusieurs collyres pouvant occasionner des problèmes digestifs, des variations de température, des troubles neuropsychiatriques (convulsions, délire, agitation…) ou même des convulsions chez les plus petits. L’agence du médicament insiste par conséquent sur la nécessité d’éviter tout surdosage, en conseillant par exemple de limiter l’administration à une seule goutte de collyre par œil lors de chaque installation et en mettant l’accent sur la nécessité de respecter le temps recommandé entre les installations. Et les enfants en très bas âge ne sont pas les seuls à surveiller attentivement : les personnes âgées souffrant de maladies cardiovasculaires devraient elles aussi faire preuve de prudence en raison de l’effet vaso-constricteur puissant des collyres. Rappelons qu’en France, 38% des intoxications sont dues à des médicaments.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Enfants & Ados