Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les bienséances de la télévision avec les enfants
Les bienséances de la télévision avec les enfants
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 septembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les bienséances de la télévision avec les enfants

Les bienséances de la télévision avec les enfants

Au cours des discussions entre adultes sur l’éducation des enfants, la télévision est souvent montrée du doigt. Aussi, afin de nous permettre de comprendre son influence sur le poids et le comportement des enfants, le pédopsychiatre Serge Tisseron a décidé d’écrire un ouvrage intitulé « Faut-il interdire les écrans aux enfants ? ».

L’éducation des enfants passe par la sensibilisation des parents aux dangers de la télévision.

En effet, les jeunes enfants sont une cible privilégiée pour les programmes de télévision. De nombreux programmes sollicitent leur attention pour créer une addiction, et comme le souligne Serge Tisseron, « avant 3 ans, la télévision gêne le développement de l’enfant ». Avant cet âge, ils n’ont pas fini de se développer sur les plans neurologique et psychologique. Face à ce manque de maturité, ils sont incapables d’analyser les images et risquent ainsi davantage d’être perturbés. D’autre part, la passivité devant l’écran freine le développement de la motricité, des sens et de l'imagination, ce qui représente une opposition totale avec les activités d’éveil (balades, jeux de société, livres…), et contribue même à l'énervement.

De plus, « il faut arrêter de penser que les DVD éducatifs ou les chaînes de télévision spécialement conçues pour les tout-petits comme Baby First ou Guilli, encouragent le développement de l’enfant ». De ce fait, le pédopsychiatre conseille d’autoriser l’accès à la télévision aux enfants seulement à partir de l’âge de 3 ans, pour éveiller leur curiosité mais pas plus d’une heure par jour. C’est seulement, à partir de 8 ans qu’ils peuvent regarder le journal d’informations ou des séries télévisées qui ne soient pas traumatisantes et ne comportent pas de scènes de violence.

Selon une étude canadienne, une consommation excessive de la télévision chez les enfants qui sont âgés de 2 à 4 ans peut provoquer des effets néfastes et irréversibles sur leur comportement et sur leur poids.

Elle démontre notamment que plus les enfants passent du temps devant le petit écran, moins ils sont attentifs à l’école et plus ils ont des difficultés d’apprentissage en mathématiques. De plus, ils ressentent un sentiment de rejet de la part des autres camarades qui les isolent face à leur manque de sociabilité. Ils seraient plus sensibles aux agressions et moqueries des autres élèves.

D’autre part, l’étude établit que ceux qui auraient commencé à regarder la télévision dès leur plus jeune âge présenteraient un manque d’intérêt certain pour les activités physiques et une tendance au grignotage qui se concrétise par une augmentation de 5 % de leur IMC (indice de masse corporelle).

Ainsi, « la télévision encourage un mode de vie sédentaire », et un enfant en surcharge pondérale a plus de risque de devenir un adulte obèse. Il est donc primordial que les parents soient vigilants dans ce domaine. Les habitudes prises pendant l’enfance sont déterminantes pour l’avenir de l’individu.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté