Accueil du site
> Enfants & Ados > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les adolescents font 2 fois moins d’activité physique que leurs parents
Les adolescents font 2 fois moins d'activité physique que leurs parents
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
26 août 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les adolescents font 2 fois moins d’activité physique que leurs parents

Les adolescents font 2 fois moins d'activité physique que leurs parents
Les adolescents font moins d’activité physique que leurs parents au même âge !!
 
C’est ce que vient de démontrer une étude de l’AFSSA : les jeunes en 2009, et les jeunes filles en particulier, font deux fois moins d’activité physique qu’en 1970 !
 
43,2% des adolescents de 15-17 ans seulement ont un niveau d’activité physique suffisant pour la santé, soit une heure par jour. Un jeune français sur cinq ne fait jamais de sport.
 
Tout comme la nutrition, ce sont dans les foyers les plus favorisés qu’on fait le plus de sport. A la place, ils jouent avec des écrans, en moyenne 3 heures par jour.
 
Alors pour vos bonnes résolutions de la rentrée, pensez à les inscrire au sport…. Et achetez leur des rollers ou un vélo ou… des chaussures !!

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Enfants & Ados
Mots-clés :
Sport Forme
Commentaires
1 vote
par Stéfan (IP:xxx.xx3.175.189) le 26 août 2009 a 16H43
Stéfan (Visiteur)

"A la place, ils jouent avec des écrans, en moyenne 3 heures par jour."

Quelques commentaires sur cette phrase.

- je pense qu’ils ne passent pas 3 heures par jour à "jouer" avec des écrans et que ce chiffre inclut tout le temps passé devant un écran, y compris la télévision ou l’ordinateur hors jeux vidéo. Donc dire qu’ils "jouent" 3 heures par jour avec des écrans augmente artificiellement la responsabilité des jeux vidéo dans le phénomène.

- existe t-il une estimation du temps passé devant des écrans par des individus pratiquant une activité sportive ? Est-il démontré que ceux qui ne pratiquent pas d’activité sportive régulière passent un temps significativement plus élevé devant un écran ?

- par ailleurs, comment peut-on remplacer 1 heure quotidienne d’activité sportive par 3 heures devant un écran ? Le temps est il élastique ?

1 vote
par stephanemot (IP:xxx.xx7.29.4) le 27 août 2009 a 03H17
stephanemot (Visiteur)

a rapprocher de cette recente etude UCLA sur les rapports entre obesite et degenerescence intellectuelle :
- une personne en surpoids a une masse de tissu cervical 4% moindre que celle d’une personne au poids normal, et son cerveau parait 8 ans plus vieux au meme age.
- chez les obeses, le decalage atteint 8% et 16 ans

si en plus cette non-activite physique se double d’une inactivite intellectuelle (ex passif devant un ecran, ou activite cerebrale peu stimulante), cela promet pour la suite...

0 vote
par halman (IP:xxx.xx9.160.35) le 27 août 2009 a 10H17
halman (Visiteur)

Solution intermédiaire : la wii. Ils font du sport devant leur écran.

Ils ne font peut être pas assez de sport, mais qu’est ce qu’ils ont la langue et les doigts musclés à force de parler tout le temps de de composer des sms à la vitesse de la lumière. ;-)

0 vote
par jean.jean (IP:xxx.xx5.18.58) le 27 août 2009 a 10H42
jean.jean (Visiteur)

tenez ! rien que le fait d’écrire ce message me fatigue.....je suis continuellement sur la touche

0 vote
par Inquiet (IP:xxx.xx5.17.162) le 27 août 2009 a 14H15
Inquiet (Visiteur)

C’est quoi cet article. On dirait une mauvaise pub "Alors !!! Bougez-Vous".

Utilisation de l’impératif à tout vent, écartement de tout doute et de toute discussion .... êtes-vous seulement médecin ?

Nutritionniste ça ne veut plus rien dire comme terme, vous exercez une profession dont les taux d’échecs sont tout bonnement mirobolant. Alors en terme de réussite ne nous faites pas la leçon, et trouvez des solutions efficaces, par exemple en mettant en place une vraie thérapeutique croisée avec les autres disciplines médicales.

Bah oui, le "petit gros", n’est pas qu’un goinfre flemmard, il y a souvent des troubles psychologiques associés, des problèmes sociaux (pour ça vous avez raison de dire que c’est dans les familles les plus aisées qu’on trouve les "meilleurs comportements" ^^), et il n’est pas aisé de se mettre à faire de l’activité physique lorsqu’on est en surpoids (troubles musculaires, squelettiques, psychologiques vis à vis du regard des autres ...).

Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre, les meilleurs aliments pour la santé sont aussi les meilleurs aliments pour la forme, mais aussi les plus cher. Vous aurez fait très vite l’équation des problèmes inhérents à notre société et peut être, enfin, vous mettre à oser dénoncer cette idée toute faite que l’obèse est le seul responsable de son état, et que si il ne résout pas son problème c’est à cause de son laxisme. Trop facile, cela permet à des professionnels comme vous, d’éluder les vrais confrontations difficiles avec les "gens qui ont les moyens" ;-)

Autre chose, saviez-vous que l’obésité est une maladie ?