Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le courage d’Eglantine Emeyé face à l’autisme sévère de son fils
Le courage d'Eglantine Emeyé face à l'autisme sévère de son fils
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 avril 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le courage d’Eglantine Emeyé face à l’autisme sévère de son fils

Le courage d'Eglantine Emeyé face à l'autisme sévère de son fils

Eglantine Emeyé a dit ce qu’elle avait sur le cœur à l’occasion de la journée de l’autisme, qui a eu lieu le 2 avril dernier. L’animatrice de télévision, maman d’un petit garçon de six ans souffrant d’autisme sévère, a poussé un coup de gueule contre les psychanalystes en s’offusquant des querelles d’experts.

Les spots publicitaires consacrés à l’autisme fleurissent dans les médias depuis une semaine. Lundi dernier, ce fut l’apogée. A l’occasion de la tenue de la cinquième journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Europe 1 a tendu le micro à Eglantine Emeyé, ancienne miss météo de Canal + et qui anime aujourd’hui l’émission "Allô Ruffo" sur France 5. Car, bien que souriante sur les plateaux de télévision, l’animatrice est aussi une maman épuisée. A l’origine de la création de l’association Pas à Pas Paris, qui permet l’écoute des familles de personnes autistes, Eglantine Emeyé cherche en vain une méthode efficace qui pourrait guérir la maladie de son fils, Samy, aujourd’hui âgé de six ans.

Ce dernier souffre d’autisme, et sa maman doit tant bien que mal concilier cette donnée familiale avec sa vie professionnelle. Mais elle s’accroche. Elle s’est confiée : « On a fait des progrès puisqu'il y a une certaine forme d'interaction avec nous, même s'il ne parlera jamais. Mais cela reste très dur. Samy est ce que l'on appelle un autiste sévère. Je pense qu'il fait partie des cas les plus difficiles. Il hurle toute la journée et s'automutile en se cognant la tête contre les murs ». L’animatrice peste ainsi contre les querelles d’experts sur les différentes méthodes de prise en charge des enfants autistes : « Je suis à la limite de crier au scandale car ces querelles étaient inutiles. Enfin, elles ont tout de même permis une certaine prise de conscience des psychanalystes car la plupart d’entre eux ne comprenaient rien à l’autisme ».

Et la professionnelle de la télévision, qui a également répondu aux journalistes du Parisien, ne décolère pas : « Avant, les parents et les associations hurlaient en expliquant qu'on était abandonné, sans prises en charge. La seule chose qu'on nous proposait c'était la psychanalyse et la psychiatre. Maintenant, on est en train d'aller dans un effet totalement pervers et on voudrait nous imposer uniquement les méthodes éducatives et comportementales. On fait la même erreur dans l'autre sens ».

Son message est clair en direction des psychanalystes : « J'ai eu et j'ai encore recours aux méthodes comportementales, comme ABA. Elles ont fait beaucoup de bien à mon fils. Le problème, c'est qu'elles adoptent aujourd'hui vis-à-vis de la psychanalyse la même attitude de rejet dont elles étaient elles-mêmes victimes autrefois. Cela fait du tort à la cause de l'autisme ». Le dernier recours d’Eglantine Emeyé pour son fils sera la méthode psychanalytique du packing. Celle-ci, qui déclenche l’ire de la Haute Autorité de Santé, sera testé à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière : « On enveloppera Samy dans un linge qui n'est pas à la température ambiante, ce qui va devrait déclencher un mécanisme d'abord physiologique, une sécrétion de dopamine. Cela pourrait permettre à mon fils d'être plus réceptif  ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Mots-clés :
Enfants Autisme People