Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La publicité rendrait les enfants matérialistes
La publicité rendrait les enfants matérialistes
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 septembre 2012 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La publicité rendrait les enfants matérialistes

La publicité rendrait les enfants matérialistes

Les enfants âgés de 8 à 11 ans et se sentants insatisfaits seraient particulièrement influencés par la publicité à la télévision. Prenant le message au premier degré selon lequel les possessions accroîtraient le bonheur, ces derniers ont plus de risques (ou de chances) que les autres de devenir des matérialistes. C’est le principal enseignement à tirer d’une étude menée par des chercheurs du Centre sur les enfants, les adolescents et des médias de l’Université d’Amsterdam.

Si vos enfants ont de 8 à 11 ans et se sentent insatisfaits parce qu’ils n’ont pas la dernière console de jeux de leur rêve ou le smartphone dernier cri, éloignez-les des spots publicitaires... surtout si vous ne voulez pas que leur vie se résume à la matière. Ces bambins malheureux qui regardent un volume important de publicité à la télévision deviendraient en effet matérialistes. Telle est la conclusion d’une étude menée sur 466 enfants (auquel il a été proposé deux fois un questionnaire à un an d’intervalle) par une équipe de chercheurs en communication de l’Université d’Amsterdam, et publiée ce mois-ci dans la revue américaine Pediatrics.
 
Ces résultats ne surprennent que peu les auteurs des travaux. Le Docteur Suzanna Opree, responsable de l’étude, estime ainsi que « le résultat le plus frappant de nos travaux suggère que, contrairement à une idée reçue, le matérialisme chez les enfants autour de 10 ans ne conduit pas à moins de satisfaction, contrairement à ce qui se passe chez les adultes. C’est de 8 à 11 ans que l’on acquiert la signification symbolique des objets, et la publicité formerait ces enfants à l’idée que les possessions seraient un moyen d’accroître le bonheur ». En définitive, Suzanna Opree estime que « peu importe le degré de matérialisme d’un enfant, car les possessions sont moins importantes pour le bien-être d’un enfant que des liens familiaux forts et chaleureux ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Enfants
Commentaires
1 vote
par Amaury (IP:xxx.xx2.218.80) le 12 septembre 2012 a 11H41
Amaury (Visiteur)

"rendrait" dites vous ? S’il n’y avait qu’elle... Sinon merci pour cet article documenté

0 vote
(IP:xxx.xx5.55.146) le 12 septembre 2012 a 12H36
 (Visiteur)

La publicité rendrait les enfants matérialistes ? La faute à Qui ?

1 vote
(IP:xxx.xx9.1.214) le 12 septembre 2012 a 13H11
 (Visiteur)

et c’est pas le but ?????????????????

6 votes
par Nums (IP:xxx.xx2.97.186) le 12 septembre 2012 a 14H02
Nums (Visiteur)

Etait-il vraiment nécessaire de mener une étude pour en arriver à un constat qui est évident ?

0 vote
par TeaTimeMyDear (IP:xxx.xx1.229.37) le 13 septembre 2012 a 14H56
TeaTimeMyDear (Visiteur)

Bah... la société est profondément matérialiste : pouvez vous me dégager un aspect culturel de masse qui incite l’individu à developper une forme primitive de spiritualité ou d’élévation morale chez l’individu ?.

Croyez vous que l’on apporte à l’école quelque cours de morale appropriée ou qu’on donne aux enfants une approche pragmatique via un cours de philosophie adaptée aux plus jeunes pour les aider à se dégager de leur condition matérielle et leur apprendre à se suffire de l’échange aves les autres, de l’empathie envers les plus faibles ou d’un engagement associatif ?.

Je suis moi meme "adulte" dans un mode d’adulte et les poses-conversation en entreprise ne dégagent rien de plus rébarbatif que des considérations bassement matérialistes sans interet - exit toute forme de communication sur des sujets bien plus motivants que la philosophie, l’histoire, la religion ou l’art pour exemple qui nourrissent l’esprit.

Le vide exisentiel inhérent aux sociétés modernes induisent ces comportements chez l’enfant : parent sprituellement désoeuvré = enfant en quete de sens dans un matérialisme forcené.

Elle a bon dos votre publicité ( :>).

Salutations.