Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
l’Institut de puériculture est en péril
l'Institut de puériculture est en péril
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
5 juillet 2011
Auteur de l'article
Nicole KUCHARSKI, 2 articles (Diététicienne)

Nicole KUCHARSKI

Diététicienne
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

l’Institut de puériculture est en péril

l'Institut de puériculture est en péril

Bonjour à tous. Aujourd'hui je voudrais vous parler de la tristesse que me procure l'annonce de la fermeture éventuelle de l'Institut de puériculture à Paris, 26 boulevard Brune dans le 14ème arrondissement.

En effet, pour y avoir travaillé en tant que technicienne de laboratoire, je me sens encore plus concernée car j'y ai effectué les examens de la recherche de l'immunité de la toxoplasmose et de la rubéole au sein du service du Professeur Desmont et j'en garde d'excellents souvenirs ! J’ai également travaillé au service d’hormonologie qui a déjà fermé ses portes il y a quelques années.

J'y ai aussi été accueillie en stage au service diététique lors de ma reconversion professionnelle et je remercie la responsable du service pour m'avoir montrée comment des enfants de 700 g étaient bichonnés et soignés pour le plus grand bonheur des parents. Toute la mobilisation du personnel soignant est présente en collaboration pour être à l’écoute des parents et à l’intensité des soins auprès des enfants.

J’ai également visité le lactarium et eu l’occasion d’y être accueillie en tant que stagiaire. J’ai pu participer aux mesures d’hygiène stricte qui font la qualité de cet Institut. Le service diététique est au centre de tous les services car l’alimentation des enfants prématurés est primordiale.

L’Institut c’est aussi une école de puériculture qui forme de nombreuses puéricultrices.

Voilà, c’était mon coup de gueule contre une mauvaise gestion financière qui met en péril non seulement la vie de nombreux enfants qui naissent chaque jour prématurés, mais également celle des enfants dont les mamans n’ont pas assez de lait maternel pour leur transmettre les anticorps qui les protégeront des infections, ceci grâce aux dons du lactarium. L’alimentation maternelle est et restera la seule et unique alimentation pour le jeune nourrisson et grâce au lactarium, de nombreux enfants en bénéficient.

Il existe une pétition qui circule sur Internet et personnellement je l’ai signé pour les enfants à venir !

Cet Institut ne doit pas mourir !

Nicole Kucharski

Nicole KUCHARSKI http://balade-en-dietetique.wifeo.com/index.php
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Enfants & Ados