Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Il y aurait une connexion entre l’anesthésie et les TDA
Il y aurait une connexion entre l'anesthésie et les TDA
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
29 février 2012
Auteur de l'article
Cyril Malka, 19 articles (Psychologue)

Cyril Malka

Psychologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
19
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Il y aurait une connexion entre l’anesthésie et les TDA

Il y aurait une connexion entre l'anesthésie et les TDA

D’après une étude récente, les jeunes enfants qui ont été anesthésiés peuvent développer des Troubles Déficitaires de l’Attention (TDA) plus tard.

C’est le résultat d’une étude qui vient d’être publiée dans le Mayo Clinic Proceedings.

Les chercheurs de la Clinic Mayo, à Rochester (Minnesota) et ceux de l’hôpital pédiatrique de Boston ont analysé les dossiers de plus de 3 500 enfants.

Ils ont constaté que les enfants de moins de deux ans qui sont passés par la case anesthésie avaient plus de risques de développer des TDA.

Attention, ce n’est pas gravé dans le marbre, pour l’instant, ce n’est qu’une piste et plus d’études sont nécessaires avant de se prononcer définitivement.

On ne sait que peu de choses sur les anesthésies en général et leur effet sur le cerveau. Certaines études ont indiqué que des rongeurs qui avaient été anesthésiés avaient développé des troubles de la mémoire et de l’apprentissage.

Mais sur les rats de laboratoire, on peut se contenter de les exposer à l’anesthésie. Pour les enfants, on ne peut pas déterminer si les TDA proviennent des médicaments, des procédures utilisées à l’hôpital, d’une condition préexistante ou d’autre chose.

Une opération chirurgicale avant l’âge de deux ans n’est pas vraiment une chose commune donc peut-être il y a-t-il une condition préexistante qui mène aux TDA et au besoin de cette opération.

Des recherches antérieures avaient également lié les procédures chirurgicales à d’autres risques de détérioration du cerveau, entre autres, l’autisme.

Beaucoup de personnes ont une tendance à oublier les risques de l’anesthésie lors d’une opération. Donc pour l’instant, même si le risque des TDA par rapport à l’anesthésie n’est qu’une indication ou une possibilité, il est important que les professionnels qui utilisent ces produits à longueur de journée ou que les parents réalisent et comprennent qu’il y a un risque supplémentaire à l’opération.Et donc vraiment être sûr que le gain de l’opération sera plus grand que les risques.

Retrouvez tous les articles de Cyril Malka sur http://malka.fr et les nouvelles sur http://malka.info
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Enfants TDAH Anesthésie