Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Fin du bac : gare aux accidents de la route
Fin du bac : gare aux accidents de la route
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 juin 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Fin du bac : gare aux accidents de la route

Fin du bac : gare aux accidents de la route

Les épreuves du bac se terminent aujourd’hui pour 700 000 lycéens. Les associations de prévention routière estiment que 45% des candidats prendront la route pour festoyer, nombre d’entre eux dans un esprit de beuverie. Les associatifs organisent ainsi une opération de prévention afin de limiter les accidents qui pourraient survenir lors de cette "fête fin du bac".

Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont lancé une campagne de sensibilisation en direction des jeunes ayant passé leur bac. Et pour cause, maintenant que les épreuves sont terminées, l’heure sera à la fête pour les candidats. Selon une enquête effectuée par les responsables de la campagne, 45% des candidats au bac seront sur la route, en voiture ou en deux roues, avant et après avoir fêté les épreuves. Et pour oublier les professeurs les moins populaires de leur classe, il n’y a pas de doute que la majorité d’entre eux feront sauter le bouchon. Problème : Seuls deux tiers des jeunes festifs ont l’intention, pour cette fameuse soirée, de désigner un "capitaine de soirée" qui pourra prendre le volant en toute sérénité.

Prévention Routière et Assureurs Prévention ont ainsi décidé de prendre les devants pour limiter les dégâts qui pourraient survenir : des bénévoles distribueront 23 000 éthylotests et des fiches conseils dans plus de 100 villes françaises. Yves Le Salün, délégué général de Prévention routière, s’explique : « L’idée n’est pas de leur dire de ne pas faire la fête : ça n’aurait pas beaucoup d’efficacité. Mais si on fait la fête, il faut prévoir son retour de soirée, soit en transports en commun, soit en dormant sur place ou encore en désignant un capitaine de soirée qui ne boira pas ». Il faut savoir que les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 25 ans, et l’alcool est impliqué dans 40% des accidents.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par slave1802 (IP:xxx.xx0.116.59) le 5 juillet 2012 a 10H23
slave1802 (Visiteur)

Il faut donc que les jeunes deviennent le plus vite possible :
- posé
- raisonnable
- réfléchi
- conscient des dangers
- respectueux de leur environnement
- prévoyant

En gros, vous voudriez qu’ils passent directement de la case enfant à la case vieux con sans passer par la case jeunesse !

Le principe de précaution nous emmerde. Si dieux (le père, le fils ou le soufis) l’avait inventé, il se serait arrêté au premier jour de la création...