Accueil du site
> Enfants & Ados > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Fiche pratique : Comment bien soigner l’eczéma ?
Fiche pratique : Comment bien soigner l'eczéma ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
19 juin 2009
Auteur de l'article
Asthme & Allergies, 23 articles (Association)

Asthme & Allergies

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
23
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Fiche pratique : Comment bien soigner l’eczéma ?

Fiche pratique : Comment bien soigner l'eczéma ?

Très fréquent, l’eczéma touche 15% des jeunes enfants. soit 1 nourrisson sur 7. C’est une maladie en forte augmentation puisque sa fréquence a été multipliée par 3 en 30 ans. L’association Asthme & Allergies en partenariat avec la Fondation pour la Dermatite Atopique sensibilise donc sur ce sujet encore peu médiatisé grâce à l’édition d’une nouvelle brochure donnant les bons conseils d’hygiène indispensables aux parents afin de mieux prendre en charge cette maladie cutanée des enfants.

Fiche pratique : Comment bien soigner l'eczéma ?L’eczéma, qu’est-ce que c’est ?

L’eczéma atopique ( appelé aussi "dermatite atopique") est lié en partie à une anomalie superficielle de la peau (altération de sa fonction barrière") qui est à l‘origine de sa sécheresse et de sa grande vulnérabilité vis-à-vis de l’environnement. C’est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui s’améliorera spontanément vers l’âge de 5-6 ans. Cette maladie n’est pas contagieuse.
 
Chronologiquement, la dermatite atopique est la première manifestation d’entrée dans la maladie atopique, car les premières manifestations apparaissent classiquement au cours des 3 premiers mois de vie. 

Pourquoi parle-t-on d’eczéma "atopique" ?

L’eczéma est dit "atopique" car il concerne les enfants qui ont un terrain "atopique", c’est à dire une prédisposition génétique à développer des allergies. L’atopie représente en effet la prédisposition génétique qu’ont certaines personnes à faire des réactions excessives aux allergènes. Ces réactions d’hypersensibilité peuvent se manifester au niveau de la peau (eczéma), mais aussi du nez et des yeux (rhinoconjonctivite), ou des bronches (asthme).
 
Tout comme les bronches - dans le cas de l’asthme – la peau des personnes atteintes d’eczéma atopique réagit de manière excessive aux allergènes de l’environnement. Dans l’asthme, les bronches se contractent et leur muqueuse est enflammée. Pour l’eczéma, la peau développe une réaction équivalente : inflammation, rougeur, démangeaisons.

Comment se traduit la maladie ?

L’eczéma atopique se manifeste, sur un fond de peau très sèche, par des poussées inflammatoires sous forme de plaques rouges mal délimitées. L’eczéma affecte classiquement les joues, les cuisses, les bras et l’abdomen du nourrisson.
 
Ces plaques rouges peuvent s’accompagner de petites vésicules qui deviennent des croutes. Les démangeaisons sont intenses. L’eczéma atopique évolue ainsi par poussées, le plus souvent au
moment des poussées dentaires et des infections rhino-pharyngées chez le nourrisson. 
  • Au fil des mois, les plaques d’eczéma vont quitter les parties "rebondies" du corps pour se localiser au niveau des plis, que ce soit au niveau des plis des coudes, des jambes ou derrières les oreilles, cette dernière localisation étant tout à fait caractéristique de la dermatite atopique.
  • Ainsi vers l’âge de 3-4 ans, l’eczéma affectera préférentiellement les plis, mais aussi les mains et le visage autour de la bouche et au niveau des paupières. La sécheresse de la peau reste constante.
  • Vers l’âge des 5-6 ans, les grandes poussées d’eczéma auront disparu, mais l’enfant gardera le plus souvent une peau très sèche.

Les conseils d’hygiène

Ils doivent être appliqués après le bain ou la douche.La sensibilité naturelle des peaux atopiques nécessite l’utilisation de produits d’hygiène adaptés non détergents et sans savon (pain ou gel surgras).
 
Le port de vêtements en coton est conseillé car peu irritant.
La chaleur et la transpiration entraînent une aggravation des démangeaisons et de l’inflammation : les bains et les douches ne doivent pas être trop chauds (pas plus de 34°) ; il ne faut pas trop couvrir
le bébé et éviter de trop chauffer la chambre.

Ces mesures simples de prévention permettent de ne pas aggraver les poussées inflammatoires qui semblent néanmoins inéluctables et qui devront être prises en charge par des traitements anti-inflammatoires locaux.
 
L’utilisation dans ce cas de crèmes à base de cortisone pendant un temps court reste le traitement de référence. Utilisées de façon judicieuse, elles rendent de grands services et permettent de passer une période inflammatoire difficile et d’éviter une possible surinfection bactérienne (à staphylocoques dorés le plus souvent). 

Hydrater la peau avant tout

Le traitement de la dermatite atopique est un traitement de longue haleine car la maladie évolue par poussées. Mais il faut se rassurer, l’évolution se fera toujours vers une amélioration à la petite pnfance (vers 5-6 ans).
 
L’anomalie au niveau des couches superficielles de la peau rend indispensable l’hydratation cutanée et ce souvent plusieurs fois par jour. Les émollients sont des crèmes dermatologiques, protectrices, adoucissantes et assouplissantes qui ont un rôle majeur dans le traitement.
 
En effet, la sécheresse de la peau favorise les démangeaisons. Aussi, le "graissage" de la peau tous les jours ou plusieurs fois par jour restaure le film lipidique (protecteur naturel de la peau), diminue les pertes en eau et redonne à l’épiderme (couche supérieure de la peau) sa fonction de barrière. Les emollients limitent le passage des irritants et des allergènes. Ils améliorent le confort de la peau, permettent un espacement des poussées et une diminution de la consommation de corticoïdes.
 
 
La brochure est disponible gratuitement, sur simple demande, en téléphonant au Numéro Vert
ASTHME & ALLERGIES INFOS SERVICE : 0800 19 20 21 (appel gratuit).
 
 

POST-SCRIPTUM

  • Si vous voulez en savoir plus, l’Association Asthme & Allergies met à votre disposition un numéro vert : Asthme & Allergies Infos Service, 0 800 19 20 21 (appel gratuit) et un site Internet : www.asthme-allergies.org . Vous pouvez également contacter : fondationdermatiteatopique@pierre-fabre.com .

SOURCES

  • Brochure de l'association Asthme & Allergies, L’eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson, Juin 2009, en partenariat avec la Fondation Dermatite Atopique
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté