Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Elle a neuf ans et se fait greffer six organes
Elle a neuf ans et se fait greffer six organes
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 février 2012
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Elle a neuf ans et se fait greffer six organes

Elle a neuf ans et se fait greffer six organes

L’hôpital pour enfants de Boston, aux Etats-Unis, a fait savoir le 5 février dernier qu’il a procédé à une greffe multiple de six organes en même temps, dont une de l’œsophage. La bénéficiaire de cette opération rarissime, et réussie, est une fillette de neuf ans atteinte d’une tumeur rare.

Alannah Shevenell, une américaine de neuf ans, a été atteinte en 2008 d’une tumeur rare et agressive qui s’était élargie à l’estomac, au foie, au pancréas, à l’œsophage, à l’intestin grêle et au gros intestin... Et cette tumeur se rapprochait dangereusement du cœur. Après l’échec de plusieurs traitements, une équipe de chirurgiens a pris la décision de réaliser une greffe spectaculaire, concernant les six organes de la fillette touchés par les cellules cancéreuses. Les « nouveaux » organes provenaient d’un seul et même donneur. Devant correspondre aux critères de l’enfant, il ne fut pas facile de les trouver. Et c’est au terme d’une opération qui a duré 14 heures que les responsables se sont exprimés.

Les commentateurs indiquent volontiers qu’« un petit miracle s’est produit ». Si la direction de l’hôpital a transmis un communiqué précisant que son unité est « la première de la Nouvelle-Angleterre à avoir réussi une greffe de six organes en même temps », le chirurgien Heung Bae Kim a précisé au journal Boston Globe qu’« il était impossible d’enlever la tumeur sans enlever les organes ». Alannah a pu repartir chez elle, dans le Maine. Elle devra se soumettre à un traitement à vie afin d’éviter un rejet de la greffe. Mais, selon les responsables médicaux, « elle pourra mener une existence normale ».
 

La rédaction CareVox
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté