Accueil du site
> Enfants & Ados > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Dormir bébé pour ne pas devenir obèse
Dormir bébé pour ne pas devenir obèse
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
21 octobre 2010
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Dormir bébé pour ne pas devenir obèse

Dormir bébé pour ne pas devenir obèse

Bien des études ont déjà souligné le lien entre durée insuffisante de sommeil et obésité. Une nouvelle étude, publiée dans la dernière édition d’Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine, l’une des revues du Journal of American Medical Association [1], va également dans ce sens.

Les chercheurs, dirigés par Janice Bell, de l’université de l’Etat de Washington et Frederick Zimmerman de l’université de Californie à Los Angeles, ont étudié la prise de poids de 1 930 enfants américains au cours d’une période de cinq ans, tout en tenant compte de facteurs tels que le poids des parents, le statut socio-économique, les activités physiques de l’enfant mais aussi le nombre d’heures de sommeil nocturne et diurne. « Nous avons découvert une forte corrélation entre la durée de sommeil nocturne à un jeune âge et l’obésité chez les enfants entre 5 et 9 ans », concluent les auteurs de la recherche.

Pour parvenir à ces résultats, les enfants ont été répartis en deux groupes d’âge (les moins de 5 ans et ceux de 5 à 13 ans) et les données collectées au début de l’étude pour chaque groupe ont été comparées à celles relevées 5 ans plus tard. En moyenne, les plus jeunes enfants dorment dix heures par nuit, tandis que les plus âgés dorment 9 heures et demie. Mais, dans les deux groupes, certains ne dorment pas plus de cinq heures et demi par nuit.

Cinq ans après le début de l’étude, 33 % des enfants les plus jeunes étaient obèses ou en surpoids ; ils étaient 36 % dans ce cas dans le groupe des plus âgés. « Chez les plus jeunes enfants, une durée de sommeil faible au début de l’étude a très fortement augmenté les probabilités pour qu’un enfant ayant un poids normal soit en surpoids cinq ans plus tard et pour qu’un enfant en surpoids soit obèse cinq ans plus tard », expliquent les auteurs. Selon eux, « ces résultats suggèrent qu’il existe une fenêtre d’action critique avant l’âge de 5 ans durant laquelle le sommeil nocturne est facteur de risque d’obésité ultérieure ».

Pour les auteurs, s’assurer que les jeunes enfants bénéficient d’assez d’heures de sommeil nocturne permettrait donc de prévenir l’obésité et le surpoids. Janice Bell précise qu’il ne faut pas compter sur la sieste pour compenser les heures de sommeil nocturne perdues.

Les auteurs de l’étude avouent avoir du mal à expliquer comment la durée du sommeil nocturne influe sur le poids chez les jeunes enfants. Toutefois, selon eux, moins de sommeil pourrait conduire « à moins d’exercice physique à cause de la fatigue et à une alimentation plus fréquente » car l’enfant a plus d’occasions de manger.

Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté