Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des ordinateurs pour rompre l’isolement des enfants malades
Des ordinateurs pour rompre l'isolement des enfants malades
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
7 avril 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Albertcorre, 2 articles (Rédacteur)

Albertcorre

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des ordinateurs pour rompre l’isolement des enfants malades

Des ordinateurs pour rompre l'isolement des enfants malades

Pour lutter contre l’isolement des enfants hospitalisés, l’association Docteur Souris a décidé de leur fournir des ordinateurs connectés à internet. En effet, les enfants et adolescents hospitalisés sont souvent isolés de leur environnement familial et amical. Leur fournir des ordinateurs portables équipés d’une connexion Wifi leur permet d’avoir accès à de nouveaux loisirs, de communiquer avec parents et amis et d’approfondir leurs connaissances scolaires de façon ludique.

Trois hôpitaux parisiens (Armand Trousseau, Necker-Enfants Malades, Robert Debré) et quatre hôpitaux en province à Lyon (Debrousse), Toulouse (Purpan), Saint-Etienne (CHU) et Nice (l'Archet), ainsi que l’hôpital de pédiatrie et de rééducation de Bullion (Yvelines) adhèrent déjà à cette initiative et ont été équipés.

A Saint-Etienne, dernier hôpital en date à avoir rejoint le programme, les équipements ont été collectés par les salariés des magasins Casino, le groupe de Jean-Charles Naouri soutenant cette initiative par le biais de sa fondation, auprès de leur clientèle. La fondation GSK contribue également très fortement.

« On ressent déjà une grande satisfaction des enfants et de leur famille », constate Marie-Hélène Siedlik, cadre de santé au service de médecine physique et de réadaptation pédiatrique de l’Hôpital Bellevue du CHU de Saint-Etienne. Dans cet établissement, soixante ordinateurs équipent maintenant les différents services pédiatriques. 

L’initiative « Rompre l’isolement des enfants à l’hôpital » arrive afin de combler une injustice : 90% des jeunes utilisent Internet, mais très peu d’hôpitaux leur offre cette possibilité. Or, l’utilisation d’Internet peut permettre aux enfants et adolescents de conserver le lien social avec l’extérieur.

Pierre, l’un des adolescents hospitalisés à l’Hôpital Bellevue, confirme : « C’est un outil qui me permet de travailler à distance pour ne pas prendre trop de retard sur mon parcours scolaire. Je peux aussi garder un contact permanent avec ma famille et mes amis sur Facebook ou MSN et m’évader un peu après une séance de kiné. »

Pour le moment, seuls 27% des hôpitaux sont équipés, mais l’objectif pour Docteur Souris est de généraliser d’ici 2016 l’accès à Internet dans tous les services pédiatriques. L’association attend maintenant le feu vert et le soutien officiel de l’Etat.

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx6.2.78) le 8 avril 2011 a 15H25
 (Visiteur)

C’est honteux de mettre du WIFI dans un Hôpital pour les enfants alors que de nombreux travaux de scientifiques indépendants prouvent la toxicité de l’effet des ondes pulsées en basses fréquences sur l’organisme ( rapport bioinitiative de 2007 ; travaux canadiens du Dr Havas, recherches du cancérologue le DR Belpomme))

Rares sont les scientifiques ayant une conscience et les moyens financiers que donnent les opérateurs...qui subventionnent les recherches (Vous pouvez voir le Film Full Signal )

Alors ne vaut il pas mieux appliquer le principe de précaution et protéger les enfants malades ? Pourquoi n’avoir pas pensé à une connexion filaire comme cela se fait dans certains lieux publics ( bibliothèques écoles...) ?